Ecritures de la science dans l’imaginaire fantastique européen (1816-1894)

par Isabelle Percebois

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Danièle Chauvin.

Soutenue le 12-12-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche en littérature comparée (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette étude vise à montrer l’influence des sciences du XIX° siècle sur le fantastique européen et se fonde sur un corpus de textes anglais, français et croate comprenant Frankenstein de Mary Shelley (1816), Claire Lenoir de Villiers de l’Isle-Adam (1867), Green Tea de Joseph Sheridan Le Fanu (1869), Lokis de Prosper Mérimée (1869), Le Rêve du docteur Mišić [San Doktora Mišića] de Ksaver Sandor Gjalski (1890) et The Parasite d’Arthur Conan Doyle (1894). La première partie de la thèse dresse le portrait du « héros médecin » et analyse l’émergence de ce personnage dans la littérature fantastique, au moment où la science est en passe de devenir une véritable religion. La deuxième partie met en évidence la place réelle du discours scientifique dans les œuvres du corpus, dans une approche à la fois littéraire et linguistique. Enfin, la troisième partie s’interroge sur la manière dont les sciences du XIX° siècle, et les sciences de l’esprit en particulier, modifient l’espace fantastique et ses topoï.

  • Titre traduit

    Science writings in the European fantastic imaginary (1816-1894)


  • Résumé

    This study aims at showing the influence of nineteenth-century sciences on the European fantastic. It is based on a corpus of English, French and Croatian texts including Mary Shelley’s Frankenstein (1816), Villiers de l’Isle-Adam’s Claire Lenoir (1867), Joseph Sheridan Le Fanu’s Green Tea (1869), Prosper Mérimée’s Lokis (1869), Ksaver Sandor Gjalski’s Doctor Mišić’s Dream [San Doktora Mišića] (1890) and Arthur Conan Doyle’s The Parasite (1894). The first part of the thesis draws the portrait of a “doctor hero” and analyses the emergence of this character in fantastic literature, at a time when science is about to become a true religion. The second part brings out the real place of scientific discourse in the corpus works, with both a literary and linguistic approach. Lastly, the third part examines how nineteenth-century sciences and the sciences of the mind particularly, affect the fantastic space and its topoï.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.