« L’herboriste des Ecritures » : l’écriture de l’exégèse dans le Commentaire sur Jean d’Origène

par Agnès Aliau (Milhaud)

Thèse de doctorat en Langue et littérature grecques

Sous la direction de Olivier Munnich.

Soutenue le 19-11-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) .


  • Résumé

    Le Commentaire sur Jean d’Origène (v. 185- v. 254) est une œuvre exégétique de grande envergure, peut-être le chef-d’œuvre de cet auteur prolifique de langue grecque, qui fit de la Bible la matière de son œuvre aussi bien par son travail d’exégèse que par ses recherches sur l’édition du texte. Il constitue aussi le premier commentaire sur l’Evangile de Jean que nous possédions. Pourtant, il a surtout fait l’objet d’études partielles, d’ordre thématique ou théologique. Le présent travail aborde cette œuvre dans son ensemble sous un angle littéraire, en adoptant un type de lecture particulier, au plus près du texte, afin de déterminer quels sont les moyens stylistiques et littéraires mis en œuvre par l’auteur dans la construction de l’exégèse. Pour cela, il analyse la manière dont l’exégète applique dans le détail le principe herméneutique ancien qui consiste à « expliquer l’Ecriture par l’Ecriture ». Ainsi, après avoir présenté les particularités de ce commentaire, il s’intéresse aux procédés d’écriture mis en œuvre avant de mener une réflexion sur la structure de l’exégèse. Il met alors en lumière la façon dont le commentaire s’efface paradoxalement devant le texte commenté. En effet, l’auteur s’efforce constamment d’imiter la forme et le langage de ce dernier et en outre, il conçoit moins son travail comme l’élaboration d’une œuvre à part entière que comme la « cueillette » et la mise en relation de différents éléments bibliques, à la manière d’un « herboriste des Ecritures ». La méthode d’exégèse rencontre ainsi un écho inattendu dans la méthode critique employée par l’auteur dans son édition du texte biblique.

  • Titre traduit

    « The herbalist of Scripture » : the writing of exegesis in the Commentary on John of Origen


  • Résumé

    The Commentary on John of Origen (c. 185-c. 254) is an important exegetical work, maybe the chef-d’œuvre of this prolific Greek-speaking author who regarded the Bible as the foundation of his works, both in his exegetical commentaries and in his critical edition of the text. This work is also the first commentary on the Gospel of John that has survived to this day. Yet, there are only partial studies about it whether thematic or theological. The present work deals with this commentary as a whole from a literary point of view. Reading the text closely and with a particular approach, it defines the stylistic and literary devices with which the author builds up his interpretation. In this perspective, it analyses how the exeget puts into practice the ancient hermeneutical principle that consists in “explaining Scripture by Scripture”.Thus after presenting the commentary itself and his features, it describes the different elements of the writing process, and then offers some comments about the structure of the exegesis. It highlights the fact that the commentary paradoxically gives way to the biblical text itself. Indeed, the author constantly tries to imit the form and the language of the text he comments, and his own task seems to consist less in building a new work than in “picking” and making the connection between different biblical elements, like a “herbalist of Scripture”. Surprisingly then, the author uses a similar method in commenting the Bible and in editing its text.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.