La Dialectique Victorienne : une Interprétation Sociopolitique de Jane Eyre et de Wuthering Heights des Sœurs Brontë

par Min-Hua Wu

Thèse de doctorat en Lettres/Langues et Littératures Anglophones

Sous la direction de Alain Jumeau.

Le président du jury était Claire Bazin.

Le jury était composé de Alain Jumeau, Claire Bazin, Odile Boucher-Rivalain, Françoise Dupeyron-Lafay.


  • Résumé

    Cette thèse analyse les notions dialectiques incarnées dans Jane Eyre et dans Wuthering Heights afin d’éclairer les phénomènes dialectiques littéraires, sociopolitiques, et/ou subjectifs présents dans les deux romans. Le mot “dialectique,” approprié dans cette recherche, porte au moins trois connotations: étymologique, marxiste et kristévane. D’abord, la perspective dialectique est appelée à analyser les formes littéraires rivales, le romantisme rémanent et le victorianisme dominant, qui convergent vers la grande ligne de démarcation poétique dans les deux romans. Puis, en faisant référence au concept de l’interpellation et à la notion des “Deux Nations” qui caractérise la société victorienne, cette thèse s’engage dans une interprétation dialectique sur l’interaction entre le sujet et l’idéologie dominante afin d’explorer comment les idéologies du « getting on » et du « self-help » à l’ère victorienne influencent les vies de la famille Brontë, comment les deux romancières reflètent ces valeurs sociopolitiques dominantes dans leurs créations de Jane Eyre et de Heathcliff, et comment les sœurs Brontë dépeignent la lutte et le pèlerinage à travers lesquels le héros et l’héroïne transcendent le fossé social qui reste posé entre les deux nations. Finalement, fondée sur l’héréthique de Julia Kristeva, cette thèse enquête sur l’identification Heathcliff-Catherine en l’interprétant comme une autre éthique de subjectivité. Globalement, la thèse met en lumière trois niveaux remarquables de significations dialectiques des palimpsestes brontëens en dévoilant la profondeur de leur art.

  • Titre traduit

    Victorian Dialectics : a Sociopolitical Interpretation of Jane Eyre and Wuthering Heights of the Brontë Sisters


  • Résumé

    This doctoral thesis analyzes the dialectic notions incarnated in Jane Eyre and Wuthering Heights so as to shed light on the literary, sociopolitical, and/or subjective dialectic phenomena epitomized in the two novels. The word “dialectic,” appropriated in this research, carries at least three connotations: etymological, Marxist and Kristevan. At first, the dialectic perspective is drawn on to analyze the rival literary forms, the residual Romanticism and the dominant Victorianism, that converge at the great divide of poetics in the two novels in a similar yet subtly different manner. Then, referring to the concept of interpellation and the notion of the “Two Nations” that so well characterizes the Victorian society, the thesis engages in a dialectic interpretation of the interaction between the subject and the dominant ideology of his/her time with an aim to explore how the “getting on” and “self-help” ideologies of the Victorian age influence the lives of the Brontë family, how Charlotte and Emily Brontë reflect the dominant sociopolitical values in the creation of Jane Eyre and Heathcliff, and how the Brontë sisters depict the struggle and pilgrimage through which their hero and heroine transcend the social chasm that lies between the Two Nations. At last, based on the herethics of Julia Kristeva, this dissertation probes into the Heathcliff-Catherine identification and interprets it as an otherwise ethics of subjectivity. Altogether, the thesis scrapes three significant layers of the Brontëan palimpsests of dialectic significations and lays bare the profundity of their art.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.