L’attitude de l’évêque de Münster, Mgr Clemens August von Galen (1878 – 1946), face au nazisme

par Marc-Laurent Maregiano

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Jean-Paul Bled.

Soutenue le 22-01-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) .

Le jury était composé de Jean-Paul Bled, Michel Hau, Giuseppe Croce, Hubert Wolf.


  • Résumé

    Cette thèse se base sur trois fonds principaux : les Archives Secrètes de Vatican, les Archives épiscopales de Münster et les Archives municipales de Münster. Mgr von Galen s’est heurté de front au nazisme dès son élection comme évêque de Münster en 1933 et jusqu’en 1945. Il s’est opposé au néo-paganisme raciste du régime hitlérien et n’a cessé de dénoncer la propagande antichrétienne nazie, tentant d’immuniser ses fidèles contre l’idéologie officielle du Sang et du Sol. Il a combattu également contre les projets scolaires nazis, le programme d’euthanasie, l’eugénisme, les persécutions contre la presse et les opposants, etc. Toutefois, il a soutenu en partie la politique étrangère du Troisième Reich. En tant qu’évêque, il a eu le soutien de Rome et de Pacelli/Pie XII. Au sein de l’épiscopat allemand, il s’est opposé avec Mgr Preysing, évêque de Berlin, à la politique de prudence du Cardinal Bertram, Président de la Conférence épiscopale allemande de Fulda. Galen n’a cessé d’appeler ses confrères à dénoncer publiquement le régime nazi. Contrairement à l’historiographie récente au sujet de Galen, il a été mis en évidence que Galen ne fut nullement un apôtre de la démocratie et un défenseur des droits de l’homme. Antilibéral, traditionnaliste, patriote, réactionnaire, anticommuniste, Galen fut un antidémocrate de droite voire d’extrême-droite, qui s’est opposé autant au nazisme qu’au retour de la démocratie en Allemagne en 1945 et à la politique des Anglo-Américains. On ne saurait donc le présenter comme un antinazi de tendance libérale. Toute sa vie, Galen fut un antimoderne au sens philosophique et théologique.

  • Titre traduit

    The attitude of the Bishop of Münster, Clemens August von Galen Bishop (1878 - 1946), faced with Nazism


  • Résumé

    This thesis is based on three main funds: the Vatican Secret Archives, the Episcopal Archives of Münster and the Municipal Archives of Münster.Bishop von Galen was struck head-on Nazism upon his election as bishop of Münster in 1933 and until 1945. He opposed the racist neo-paganism of Hitler's regime and has repeatedly denounced anti-Christian Nazi propaganda, trying to immunize his followers against the official ideology of blood and soil. He also fought against the Nazis school projects, the program of euthanasia, eugenics, the persecutions against the press and opponents, etc. However, he argued in part the foreign policy of the Third Reich.As bishop, he had the support of Rome and Pacelli / Pius XII. Within the German episcopate, he clashed with Bishop Preysing, bishop of Berlin, the prudent policy of Cardinal Bertram, President of the German Bishops' Conference of Fulda. Galen has repeatedly called on his colleagues to publicly denounce the Nazi regime.Contrary to recent historiography about Galen, it was revealed that Galen was not an apostle of democracy and defender of human rights. Anti-liberal, traditionalist, patriotic, reactionary, anti-democrat, Galen was a right or extreme right, who opposed the return of democracy in Germany in 1945 and the policy of the Anglo-Americans . We therefore can not present it as an anti-Nazi liberal bent. All his life, Galen was an anti-modern philosophical and theological meaning.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.