La création des figures romanesques dans Le Doyen de Killerine de l’abbé Prévost

par Alisson Cheng

Thèse de doctorat en Littératures françaises et comparée

Sous la direction de Sylvain Menant.

Soutenue le 06-01-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec CELLF 17e-18e (laboratoire) .


  • Résumé

    Le Doyen de Killerine (1730-1735), troisième roman de l’abbé Prévost, malgré un succès notable au moment de sa parution figure actuellement parmi les œuvres les plus méconnues du public. Pourtant, à l’image de Cleveland ou de Manon Lescaut, celui-ci fait partie des romans les plus représentatifs et significatifs de l’auteur. Les personnages offrent une grille de lecture pertinente et remarquable quant au processus de la création romanesque : si Manon Lescaut et des Grieux forment l’un des couples les plus populaires de la littérature du XVIIIe siècle, que dire des multiples personnages que l’auteur crée au fil de ses écrits ? À ce titre, Le Doyen de Killerine offre une kyrielle de portraits riches et variés qui se révèlent être au cœur du roman ; afin d’en dégager les enjeux et les effets romanesques propres à l’univers du romancier, notre thèse se propose d’étudier les aspects de la création des figures romanesques dans Le Doyen de Killerine dont nous pensons qu’il témoigne du génie prévostien et qu’il offre un éclairage non seulement sur la production littéraire du XVIIIe siècle, mais aussi sur la société d’Ancien Régime dont il reflète les aspirations, les doutes et les attentes.Pour tenter de répondre à ces exigences, nous mettrons ce roman en relation avec l’ensemble de l’oeuvre de l’abbé Prévost ainsi qu’avec d’autres œuvres contemporaines ou non tout en orientant notre démarche vers des aspects essentiels de la création des personnages à l’instar de la manière dont l’auteur les inscrit dans une vie fictive, dont il les plonge dans l’aventure, dont il leur assigne une identité, des rôles ou encore dont il leur impose un destin.

  • Titre traduit

    The fictional figures creation in abbé Prevost's Le Doyen de Killerine


  • Résumé

    Le Doyen de Killerine (The Dean of Killerine, 1730-1735), Abbé Prévost’s third novel remains among it’s author’s less known work, although it was a certain success when it came out. Though, like Cleveland or Manon Lescaut, it is among the most representative works of the author. The characters provide a relevant and remarkable way to understand the process of fictional creation: if Manon Lescaut and des Grieux form one of the most popular couple in the 18th century literature, what can we say about the numerous characters the author invented through his writings?As such, Le Doyen de Killerine shows a myriad of different portraits that are actually in the heart of the novel. In order to identify the specific issues and the fictional effects of the author, this thesis is to study the different aspects in the creation of the fictional characters in Le Doyen de Killerine. Indeed, we believe this work reflects the genius of Prévost and provides a perspective on the 18th century writing production on the one hand, and on the Ancien Régime society on the other hand, as it reflects its aspirations, doubts and expectations.To try to complete these demands, this study will relate that novel to the entire work of Abbé Prévost as well as to other works, contemporary or not. We will direct our research on the fundamental aspects of creating characters, like the author’s way to put them into fictional life, to immerse them in adventure, to assign them an identity, a role, or to impose them a destiny.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.