La restitution du monde. Recherches sur les fonctions de la notion de « monde de la vie » (Lebenswelt) dans la phénoménologie de Husserl

par Julien Farges

Thèse de doctorat en Philosophie / Histoire de la philosophie

Sous la direction de Jean-François Courtine.

Soutenue le 19-02-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Métaphysique, histoires, transformation, actualité (Paris) (équipe de recherche) .


  • Résumé

    La thèse propose une étude de la notion de « monde de la vie » (Lebenswelt) telle qu’elle se déploie dans la pensée d’Edmund Husserl, fondateur de la phénoménologie. Prenant pour fil conducteur le problème qui est inscrit dans le nom même de cette notion (le problème d’une détermination du sens d’être du monde à partir de la vie intentionnelle du sujet), la thèse élucide la notion moyennant une approche fonctionnelle, fondée sur la distinction cardinale entre les régimes naturel et transcendantal de la vie intentionnelle. On montre en premier lieu que le monde de la vie se comprend comme monde corrélatif du passage d’une vie intentionnelle naturelle à la vie constituante de la subjectivité transcendantale (I), puis, à l’inverse, comme corrélat du recouvrement de cette vie transcendantale avec la vie naturelle de la conscience psychologique mondaine (II). Alors que la première partie rend compte de la genèse de cette notion dans la pensée de Husserl et montre qu’elle est indissociable du développement puis de la relativisation de l’idée d’une ontologie matérielle, la seconde partie montre que la notion de monde de la vie prend tout son sens lorsqu’elle est définie à partir des conditions de l’unité de la vie transcendantale et de la vie naturelle : on peut dès lors définir la phénoménologie husserlienne comme un positivisme transcendantal, au sein duquel le concept de monde de la vie reçoit des déterminations anthropologiques et biologiques tout en devenant le lieu d’une restitution transcendantale du sens de la positivité naturelle.

  • Titre traduit

    The Restitution of the World. Researches on the concept of « life-world » and its functions in Husserl’s phenomenology


  • Résumé

    This PhD studies the concept of « life-world » (Lebenswelt) as it is developed in Edmund Husserl’s thought. Using as a leading clue the problem inscribed in the very name of the notion (the problem of a determination of the world’s mode of being from the intentional life of the subject), the PhD clarifies the notion through a functional approach, funded on the cardinal distinction between the natural and transcendental sides of the intentional life. First, it shows that the life-world can be understood as a world correlated to the transition from the natural intentional life toward the constituting life of a transcendental subjectivity (I) ; then, conversely, as the correlate of the unity between this transcendental life and the natural-psychological life of a worldly consciousness (II). In the first part, the PhD highlights the complex genesis of this notion in Husserl’s thought and shows that it is linked with the development and then the relativisation of the idea of a material ontology ; in its second part, it shows that the notion of life-world is the most significant when defined on the basis of the conditions of the unity of transcendental and natural life : the Husserlian phenomenology can therefore be defined as a transcendental positivism, in which the concept of life-world receives anthropological and biological determinations while allowing at the same time a transcendental restitution of the world’s natural positivity.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.