Le Mythe de la métamorphose érotique

par Linda Maria Baros

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Pierre Brunel et de Nicolae Constantinescu.


  • Résumé

    Cette thèse conjugue l’étude du mythe de la métamorphose et du sentir amoureux, afin de mettre en relief les transformations produites sous l’incidence faste ou néfaste de l’éros. Apporter de nouveaux éclairages mythocritiques et proposer une approche novatrice du mythe érotomorphique à travers une analyse spectrale et fractale de ses composantes constituent nos objectifs essentiels. Les œuvres analysées appartiennent aux littératures française, anglaise, belge, argentine, roumaine et flamande, et s’inscrivent, à l’exception des contes portant sur le fiancé-animal, dans les XXe et XXIe siècles. La diversité du corpus permet d’adjoindre au fait comparatiste une ouverture du champ de la recherche à travers des traductions inédites et des œuvres qui entremêlent modernité et remotivation de la tradition mythique. Les chapitres de la thèse, Préliminaires à l’étude du mythe, Sublimations érotomorphiques, Un amour guérisseur, Entre Éros et Thanatos, Aliénations et révolutions érotomorphiques, présentent le mythe de l’érotomorphose contrôlée, involontaire ou transférentielle, comme une enveloppe verbale littéraire qui crypte la réalité amoureuse intérieure et extérieure de l’être, dans le but de révéler son véritable moi-peau. La métamorphose apparaît ainsi comme une autoreprésentation matérielle de l’ego sensorium. Accomplir cette érotogenèse revient à annuler la discontinuité corporelle qu’entraîne la transformation, en conférant au métamorphe un corps à la mesure de son idéal amoureux, à la fois moïque et physique. La transition permet de la sorte le passage de la dissociation à une parfaite consonance fractale entre l’infrastructure de l’âme et la suprastructure corporelle.

  • Titre traduit

    The Myth of Erotic Metamorphosis


  • Résumé

    This thesis associates the study of the myth of metamorphosis and the analysis of the love faculty in order to emphasize transformations produced under the favourable or harmful incidence of eros. To cast a new light on mythocritical theories and to propose an innovative approach to the erotomorphic myth through a spectrum and a fractal analysis of its components constitute our essential objectives. The texts studied in this frame belong to French, English, Belgian, Argentinian, Romanian and Flemish literatures of the XXth and the XXIst centuries, with the exception of the fairy-tales about the animal bride. The diversity of this corpus permits to join comparative reasoning with an opening-up of the research field through original translations and literary works that intermingle modernity and remotivation of the mythic tradition. The chapters of the thesis, Preliminaries to the Study of Myth, Erotomorphic Sublimations, A Healing Love, Between Eros and Thanatos, Alienations and Erotomorphic Revolutions, present the myth of the controlled, involuntary or transferential erotomorphosis as a literary verbal envelope which encrypts the internal and external amorous reality of the human being, with the aim of revealing his true skin-ego. Metamorphosis thus appears like a material auto-representation of the ego sensorium. Accomplishing this erotogenesis means cancelling the corporal discontinuity involved in all transformations, by conferring to the metamorphe a body that matches his psychic and physical amorous ideal. The transition therefore allows passage from dissociation to a perfect fractal consonance between the corporal superstructure and the infrastructure of the heart.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.