La différenciation de l'écriture chez Marguerite Duras

par Mirei Seki

Thèse de doctorat en Littératures française

Sous la direction de Mireille Calle-Gruber.

Le président du jury était Jean Bessière.

Le jury était composé de Mireille Calle-Gruber, Jean Bessière, Francine Dugast-Portes, Béatrice Didier.


  • Résumé

    Chaque texte de Marguerite Duras nous amène à la rencontre d’une insaisissabilité qui réside dans toutes ses œuvres. Celles-ci, sans dériver d’un simple art romanesque ayant pour but l’élaboration de l’écriture, débouchent sur une différenciation narratologique, figurative ou imaginaire. Dans la première partie, nous analysons la différenciation romanesque temporelle. L’imprévisibilité nous dévoile un temps perturbé qui doit se modifier selon son propre mécanisme de différenciation : l’intemporalité narrative. Cette remise en question de la chronologie nous conduit au problème de la bordure textuelle en tant que lieu de collision entre deux éléments opposés, tels que l’oubli et la mémoire. Nous analysons dans la deuxième partiecette ambivalence spatiale qui joue un rôle primordial, en tant que source dela différenciation propre à la création durassienne. La différenciation opère également dans les rapports qu’entretiennent les personnages. Produit par le dérapage des mots, l’échec de communication en altère les figures. Dans la troisième partie, nous examinons la présence d’autrui, lequel, dans ses images successives, échappe constamment à l’identification ou à l’unification qui lui donnerait un soi substantiel. La recherche de l’altérité ne porte pas uniquement sur autrui, mais se retourne sur nous-mêmes, parce qu’elle se prolonge à travers l’expérience de l’autre à l’intérieur du soi. La différenciation interroge ainsi la subjectivité des lecteurs eux-mêmes. La lecture d’une œuvre de Duras n’est pas un processus soumis à une progression rationnelle, superficielle, mais un approfondissement menant à une exploration de l’intime.

  • Titre traduit

    Differentiation in Works of Marguerite Duras


  • Résumé

    In all of Marguerite Duras’ works, we encounter an impossibility of comprehension. Duras did not write for the sake of developing her art ; her works display a narrative,figurative and imaginative differentiation. In the first section of this essay, we analyse chronological differentiation in hernovels. The unpredictable chronology, due to the mechanism of differentiation, resultsin a narrative without a clear time line. In the second section, the problem of textual ambiguity, that is, the intersection ofopposites, such as memory and oblivion, is discussed. We analyse the role which thisambiguity plays as a source of differentiation in Duras’ work. In the third section, we examine the role of differentiation in the relationships between characters. The inadequacy of words leads to misunderstanding, and alienation. Because of miscommunication, characters are unable to determine the essential personality or identity of others. Our misunderstanding of others affects not only our relationships with them, but also our understanding of ourselves on a personal level. Differentiation plays an important role in the subjective experience of thereader. Reading Duras’ work is not a process of understanding a superficial, logical progression, but a deep exploration of oneself.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?