La Planification stratégique et ses effets sur les métropoles. Analyse des expériences de Lille (France) et Recife (Brésil)

par Ana Maria Barbosa Campelo De Melo

Thèse de doctorat en Géographie et aménagement

Sous la direction de Hélène Rivière d'Arc.

Soutenue le 15-12-2011

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Europe latine et Amérique latine (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche et de documentation sur les Amériques (laboratoire) .


  • Résumé

    La planification stratégique correspond à une méthode de planification urbaine moins centralisée que celle de la phase fordiste, adoptée par de nombreuses métropoles afin de s’adapter à la nouvelle donne de la mondialisation, notamment grâce à la circulation de consultants, de rapports et de modèles urbains (comme celui de Barcelone). A Lille, son influence se retrouve dans l’opération emblématique Euralille, dans les stratégies événementielles autour de la culture et dans les principaux documents urbains. A Recife, la planification stratégique a moins bénéficié de mises en œuvre concrètes, faute de financements, mais elle a commandé des opérations d’ampleur, liées notamment à la culture et au tourisme en centre-ville. Dans les deux villes, priorité a été donnée aux développements de pôles économiques, tertiaires et industriels. Les dirigeants locaux ont adapté les recommandations stratégiques, en développant des formes de gouvernance spécifiques et participatives : on décèle dans les deux villes la mise en place d’une double échelle de planification, stratégique, d’un côté, participative, de l’autre, Recife exprimant cette séparation de façon très aboutie. Les effets de la planification stratégique ne sont pas homogènes. Ils ne se réduisent pas à une organisation de la ville par le marché, puisque des municipalités de gauche en ont tiré profit pour enrayer leur déclin urbain sans s’aliéner leur population. Pour autant, les effets sur la ségrégation socio-spatiale semblent plus nuancés, les métropoles lilloise et recifense présentant des tendances au renforcement de la fragmentation socio-spatiale.

  • Titre traduit

    Strategic urban planning and its effects on cities. An analysis through the experiences of Lille (France) and Recife (Brazil)


  • Résumé

    Strategic urban planning is a method, less centralized than in the Fordist phase, chosen by many cities to adapt themselves to the new situation of globalization. It has spread around the world particularly through the circulation of consultants, reports and urban models (like Barcelona). In Lille, its influence is reflected in the Euralille iconic operation, through great cultural events and in major urban documents. In Recife, although strategic planning lacked of concrete implementations because of resources shortage it allowed large-scale operations, particularly related to culture and tourism to be ordered in the city center. In both cities, priority was given to the development of tertiary or industrial clusters. Local leaders adapted the “strategic“ recommendations. In particular, they developed specific and participatory forms of governance. In both cities, the introduction of a double-scale planning can be highlighted, strategic on one hand, participatory on the other. Recife has gone futher in this direction. The effects of strategic urban planning are not homogeneous. They cannot be reduced to a market-oriented city planning as left-wing municipalities have taken advantage of it to stop their urban decline without alienating the population. However, the effects on the socio-spatial segregation appear to be more nuanced, as we can observe stregthening trends of the socio-spatial fragmentation in both cities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.