Vers une révolution de l'esprit ou la notion de révolte dans l'oeuvre d'Antonin Artaud

par Ilios Chailly

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Marie-Christine Sirejols-Hamon.

Soutenue le 12-12-2011

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Institut de recherches en études théâtrales (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Au début du XXe siècle, les notions de révolte et de révolution de l’esprit ont beaucoup préoccupé les jeunes intellectuels français. Dans la première partie de cette étude, nous tenterons d’analyser le contexte historique et idéologique dans lequel Artaud a progressivement construit sa propre conception de la révolution de l’esprit. S’attarder sur les rapports et influences qu’il eut avec le mouvement surréaliste a pour objectif de nous servir de base solide dans la visée d’une analyse un peu plus approfondie de son aspiration de réapprendre à penser autrement. Le recours d’Artaud à l’art, au théâtre, au savoir primitif ou mystique — sur lesquels nous allons nous pencher dans la deuxième partie de notre étude intitulé "fragments de la révolution de l’esprit" — devra avant tout être interprété comme un moyen de se libérer de ce qu’il dénonce comme ses grands "envoûtements" de la culture occidentale. Tant dans ses écrits que dans ses comportements, Artaud montre une forte volonté d’atteindre un nouvel état et de se construire un autre corps. Un corps sans organes ! Une position radicale qui expliquera en grande partie son attitude dans l’internement, le refus de son identité civile, l’aspiration à un retour à l’enfance, le recours aux drogues ou encore sa révolte contre la sexualité.

  • Titre traduit

    Towards a revolution of the mind or the concept of revolt in the work of Antonin Artaud


  • Résumé

    At the beginning of the twentieth century, the meaning of the spirit’s riot and revolution had concerned enough the french intellectuals. At the first part of this research we will attempt to analyze the historical and ideological background in which Artaud had progressively built his own revolution of spirit. The detailed analysis of the relations and the influences he had with the movement of the surrealism has as an aim to be used as a stable basis of Artaud’s expectations for us to learn thinking in a different way. The relations which Artaud maintained with the art of painting, the art of theatre, the mysticism and the knowledge of the ancient civilisations (we will deal with them at the second part of this research with the title « fragments of the spirit’s revolution ») should be interpret as a mean of release from what he impeaches as incantations of the western culture. Artaud shows a great will to incarnate new experiences and to build a new body. A body without organs. This extreme position gives many explanations to his strange behaviour as a sanitarium’s inmate, his identity’s aversion, his will to become a chid again, his attraction to drugs or even his denial of every sexuality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.