William Hale White "Mark Rutherford" et la crise de la spiritualité en Grande-Bretagne à l'époque victorienne

par Jean-Michel Yvard

Thèse de doctorat en Etudes anglophones

Sous la direction de Alain Morvan.

Le président du jury était Fabrice Bensimon.

Le jury était composé de Alain Morvan, Fabrice Bensimon, Pierre Lurbe, Jean-François Gournay, André Topia.


  • Résumé

    William Hale White "Mark Rutherford", (1831-1913) est avant tout connu comme auteur d'une autobiographie romancée écrite sous la pression d'une intense inquiétude spirituelle et métaphysique. Né à Bedford dans un milieu de dissidents non-conformistes, ses écrits ne se font pas seulement l'écho de l'expérience poignante de la perte de la foi et de l'irruption du doute religieux sous l'effet de la critique biblique et du développement de connaissances dans le domaine des sciences, mais ils mettent aussi en évidence avec beaucoup de subtilité le très grand fractionnement du paysage religieux anglais dans une petite ville de province. White ne se considéra jamais comme un professionnel de l'écriture. Il avait cinquante ans lorsqu'il publia The Autobiography (1881) puis The Deliverance (1884), deux courts récits qui constituent lřhistoire fictionnalisée de son expérience personnelle dans lesquels il décrit les difficultés rencontrées par le narrateur-personnage principal dans son désir de trouver une forme de « délivrance » qui lui permette de refonder ses certitudes ébranlées en redonnant à son existence une orientation rassurante et clairement définie. Ce travail accorde une large place à l'histoire des idées religieuses et intellectuelles, aux relations entre religion et culture ; il s'efforce de reconstituer certains aspects du paysage religieux et idéologique de l'époque victorienne à partir de la prise en compte de l'itinéraire de White, qui est entièrement placé sous le signe de la rupture avec les formes les plus traditionnelles de croyance. Il s'intéresse aussi à la dimension sociale, culturelle et éthique des débats spirituels et religieux en Grande-Bretagne.

  • Titre traduit

    William Hale White ("Mark Rutherford") and the crisis of the faith in Great-Britain in the Victorian period


  • Résumé

    William Hale White "Mark Rutherford" (1831-1913) is best known as the author of a fictionalized autobiography written under the pressure of intense spiritual and metaphysical concerns during the Victorian period. Born in a non conformist background in Bedford, his writings not only mirror his loss of faith and the Victorian crisis of doubt triggered by Biblical criticism and the new developments in sciences at the time, but they also highlight with great subtlety the varied religious and political landscape in an English country town. White did not consider himself as a professional author. He was fifty when his first works were published. In his fictional autobiographical writings, The Autobiography of Mark Rutherford (1881) and Mark Rutherford's Deliverance (1884), William Hale White describes the agonies of religious doubt in the mid-19th century. This dissertation is not only a study of White's work and background, but also a study of the history of intellectual and religious ideas, as well as an analysis of the social, cultural, ethical and religious debates in Great Britain. The intellectual and historical approach of this work discusses the debates between culture, religion and ethics in the Victorian period.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.