La traduction de l'humour et de l'esprit anglais dans le roman et le théâtre depuis le XVIIIe siècle à aujourd'hui : observations, méthodologies et enjeux culturels

par Fredline Laryea

Thèse de doctorat en Etudes anglophones

Sous la direction de Christine Raguet.

Le président du jury était Catherine Delesse.

Le jury était composé de Christine Raguet, Catherine Delesse, Pascal Aquien, Pascale Sardin.


  • Résumé

    L'humour culturel anglais est culturel par ses références, les opinions qu'il véhicule et une certaine organisation syntaxique, entre autres. Mais cet humour est surtout culturel car il est ancré dans le contexte anglais et dans la langue anglaise. Une fois traduit, il doit exister dans et à travers la langue-culture cible. À cause de leurs programmes mentaux et de leur conditionnement culturel différents, les lecteurs et les spectateurs français ne pourront pas apprécier l'humour anglais de la même manière que les lecteurs et les spectateurs anglais. Lors de la traduction, le traducteur essaiera souvent de rendre cet humour étranger plus accessible au public français. Ses décisions auront un impact sur les faces sources de l'œuvre, mais aussi sur les faces étrangères que le public français pourra percevoir. En se focalisant sur les allusions culturelles, cette recherche analyse des exemples de textes anglais afin d'observer la différence des effets des textes sources et des traductions sur les deux publics respectifs et de voir si on peut encore parler d'humour culturel anglais une fois qu'il est traduit en français. Les analyses des textes permettront aussi de voir comment la traduction peut affecter la représentation de l'identité culturelle et l'idée que le lecteur ou le spectateur cible se fait de la face de l'étranger. En saisissant l'humour d'un peuple, on peut commencer à le comprendre. Pour cela, la différence de l'humour culturel doit être perçue comme une clé qui permettra au lecteur et au spectateur cible d'établir un rapport dialectique avec l'humour étranger, plutôt que comme une dimension de l'humour de l'Autre qui sera toujours considérée comme un obstacle à surmonter.

  • Titre traduit

    The translation of wit and humour in novels and plays from the XVIII century to the present day : observations, méthodology and cultural matters


  • Résumé

    English cultural humour is cultural, not only because of the references and opinions it channels or because of its syntax but especially because it is deeply rooted in the British cultural context as well as in the English language. Once it is translated into French, it has to exist in and through French. Due to their different mental programs and cultural conditioning, French readers and spectators will not react to British humour in the same way as British people. This is why translators will often try to make the humour more easily accessible for the French public in translated texts. His decisions will have an impact on the faces of the source language, but they will also affect the British faces the French reader has access to. This research has focused on cultural allusions in an analysis of examples from British texts to see the differing effects each text has on its readers and to see if one can talk about British cultural humour once it is translated into French. The analyses will also make it possible to see how translation can affect the representation of cultural identity and the impression the target text reader will have of the foreign text. If one can understand a nationřs humour, one can start to understand its people. In order to do that, the difference of foreign humour should be seen as a key that can allow the foreign text reader and spectator to establish a dialectical relationship with the foreign humour, rather than as an aspect of Otherness which always has to be overcome.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.