Dire l'émotion dans l'oeuvre de Marguerite Duras : le corps et la voix

par Elena Corradi

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Alain Schaffner.

Soutenue le 29-11-2011

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Écritures de la modernité. Congrès (2009 ; Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était PierLuigi Ligas.

Le jury était composé de Alain Schaffner, PierLuigi Ligas, Jacques Poirier, Marie-Hélène Boblet.


  • Résumé

    Notre travail se propose de rendre compte de l’une des spécificités de l’écriture de Marguerite Duras qui consiste à inscrire l’émotion dans ses textes en tant que dispositif clé. Nous montrerons dans quelle mesure le phénomène émotionnel se décline sur plusieurs niveaux au sein de l'œuvre littéraire de l’auteur. L’émotion se propose tout d’abord comme le point de départ de la construction des personnages qui sont ainsi définis tant au niveau de leurs comportements qu’au niveau de leur être intime. Ensuite, l’émotion se glisse dans les dialogues qui revêtent un rôle important dans les récits durassiens et elle en devient l’enjeu principal. L’émotion s’impose également comme le principe de base de cette communication tout à fait personnelle que Duras a toujours su entretenir avec son lecteur. Ainsi, se trace une constante de l’écriture durassienne qui passe par le(s) corps et la voix de l’auteur et de ses personnages. Du fait de son éclectisme qui a donné naissance à une production très hétérogène, nous avons choisi de concentrer notre attention sur les romans qui offrent une vision globale du phénomène émotionnel jouant sur les trois niveaux de sa manifestation : la représentation, le fonctionnement du récit en qualité de dispositif scriptural, le rapport au lecteur. Nous avons également décidé de considérer les œuvres qui ont jalonné la longue carrière que l’auteur a connue sans nous limiter à une période, puisque le phénomène appelé « émotion » habite l’écriture de Marguerite Duras dès ses débuts.

  • Titre traduit

    Conveying emotion in Marguerite Duras’s work : the body and the voice


  • Résumé

    The purpose of our work is to report on one of the specificities of Marguerite Duras’s writing style, which consists in including emotion in her texts as a key device. We will show to what extent the emotional phenomenon can be enunciated on several levels in the writer’s literary work. Emotion is first of all suggested as the starting point of the construction of the characters whose behavior and most intimate self are thus defined. Then, emotion creeps into the dialogs which play an important part in Duras’s narrations, and becomes their mainspring. Emotion also stands out as the basic principle of the highly personal communication that Duras has always known how to maintain with her readers. This is how a permanent trait of Duras’s writing appears, conveyed by the bodies and voices of the writer and her characters. Given her eclecticism, which gave rise to a highly heterogeneous production, we decided to focus on the novels which offer a global vision of the emotional phenomenon on its three levels of expression: its representation, the way the narration operates as a scriptural device and the relationship with the reader. We also decided to take into consideration the works which punctuated the writer’s long career without identifying periods since the phenomenon of “emotion” was a de facto part of Marguerite Duras’s writings ever since her early days.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.