Emily Dickinson du côté de Shakespeare : modalités théâtrales du lyrisme

par Adeline Chevrier-bosseau

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Christine Savinel.

Le président du jury était Antoine Cazé.

Le jury était composé de Christine Savinel, Antoine Cazé, Marie-Christine Lemardeley, Axel Nesme.


  • Résumé

    La poésie d’Emily Dickinson dévoile un lyrisme théâtralisé : chaque poème devient une scène où évolue une voix qui se travestit, s’altère, se diffracte en divers échos. Très influencée par l’œuvre de Shakespeare, mais également par la théâtralité ambiante de l’Amérique victorienne, Dickinson met en scène le sujet lyrique dans ce qu’il a de plus théâtral. La théâtralité de référence étant celle du dramaturge et poète élisabéthain, cette "contamination" du théâtre nous incite à élargir notre conception du lyrisme. Si l’on observe des résurgences ironiques d’une conception traditionnelle du lyrisme comme un épanchement intime, ce dernier est surtout à envisager en termes de dynamique, d’énergie. Le théâtre est pour Emily Dickinson le lieu autre où le lyrisme s’altère plus avant, la structure nodale de l’écriture lyrique et son cœur battant, le lieu de sa revitalisation.

  • Titre traduit

    The Dramatic Modes of Emily Dickinson’s Lyricism


  • Résumé

    Emily Dickinson’s poetry showcases a dramatic kind of lyricism: each poem becomes a scene where the lyric voice changes shape, tone, and even gender. Strongly influenced by Shakespeare’s work and by the extremely theatrical culture of Victorian America, Dickinson stages the lyrical self at its most theatrical. The fact that the Elizabethan playwright and poet’s idiosyncratic theater was the main reference for Dickinson’s conception of drama and theatricality invites us to broaden our conception of lyricism. Although some recurrences of a more traditional approach to lyricism as an outpouring of intimate feelings appear at times – mostly tainted with a great deal of irony – lyricism will mainly be considered as the energy fueling life into the poem. The theater is for Emily Dickinson the spring of this lyrical energy, the transformative force and the crucial structure at the heart of her poetic writing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.