Du storyboard au storyboardeur : étude comparative d'une activité cinématographique en France et aux États-Unis

par Diane Russell

Thèse de doctorat en Études cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Chantal Duchet.

Soutenue le 28-09-2011

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel (équipe de recherche) .

Le président du jury était Laurent Creton.

Le jury était composé de Chantal Duchet, Laurent Creton, Isabelle Raynauld, Maxime Scheinfeigel.


  • Résumé

    Ce travail a pour point de départ une analyse quantitative de l’objet »storyboard » faite sur un large corpus. La taxinomie ainsi établie, croisée avec une approche qualitative, nous permet de mettre en lumière des codes de communication et des invariants inhérents à ce dispositif de pré-production. Cela aboutit, dans un premier temps, à la définition de l’outil storyboard parmi les autres dessins de préparation cinématographique. Le classement des données en fonction de leur période apporte ensuite une perspective nouvelle à l’analyse : c’est par l’objet, trace de sa propre histoire et vecteur de pensées, que se dessinent les interactions sociales et la professionnalisation de ceux qui le confectionnent. L’étude porte sur deux conceptions différentes de la pratique du storyboard, d’un côté et de l’autre de l’Atlantique.

  • Titre traduit

    From the storyboard to the storyboard artist : a comparative study of a film practice in France and in the United States


  • Résumé

    The starting point of this work involves a quantitative analysis of the object »storyboard » applied on a large corpus. The taxonomy here established, crossed witha qualitative approach, allows one to reveal communication codes and invariantsinherent to this preproduction device. This first leads to the definition of the toolstoryboard among other film preparation drawings. The classification of the dataaccording to its period then brings a new perspective to the analysis: it is through theobject, vestige of its own story and vector of ideas, from which are drawn the socialinteractions and the professionalization of those who manufacture it. The studyconcerns two different conceptions of the storyboarding practice, on both sides of theAtlantic Ocean

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.