« Champion[s] de la même cause » ? : la pensée politique des rédacteurs de l’Allgemeine Zeitung des Judenthums et des Archives israélites entre Allemagne et France (1848-1914)

par Heidi Knörzer

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Céline Trautmann-Waller.


  • Résumé

    Les textes de Ludwig Philippson, Gustav Karpeles, Isidore Cahen, Hippolyte Prague, publiés dans l’Allgemeine Zeitung des Judenthums et dans les Archives Israélites entre 1848 et 1914, témoignent d’un incessant souci politique. De l’égalité politique des minorités juives et de leur discrimination à la réflexion sur les relations entre politique et religion, en passant par les nouveaux courants politiques du XIXe siècle, tels le nationalisme, le socialisme ou encore le sionisme, nombreux sont les thèmes liés à la politique qu’ils abordent dans leurs articles. C’est le discours politique tel qu’il se donne à voir dans leurs articles qu’il s’agit d’étudierdans cette thèse. La pensée politique des minorités juives en Allemagne et en France au XIXe siècle a déjà fait l’objet de diverses études. Certaines abordent la thématique dans une perspective nationale, d’autres adoptent, comme nous, une approche comparée, en soulignant essentiellement les différences de points de vue entre les deux collectivités juives. Ces recherches partent du principe que l’Allemagne et la France sont structurées différemment, notamment en ce qui concerne les conceptions de la nation, les rôles joués par la religion et, partant, le mode d’émancipation des juifs, pour en déduire que la réalité des minorités juives et leur façon de penser, de sentir et d’agir l’est aussi. S’il ne s’agit pas de nier une certaine influence du contexte national sur lafaçon dont les journalistes voient le monde, la conviction qui anime le présent travail est que les contextes nationaux apparemment différents ne doivent pas nous empêcher de voir que leurs discours politiques obéissent à une logique commune. La thèse que nous nous proposons de démontrer dans cette étude consiste à dire que les discours politiques des juifs allemands et français, loin de former deux discours disjoints et opposés, se sont mutuellement rencontrés et fertilisés pour former un discours largement transnational. Grâce à leurs revues, il existait en effet de nombreux contacts entre les journalistes qui pourraient expliquer, entre autres, les parallèles et ressemblances dans leur manière d’aborder certaines questions politiques

  • Titre traduit

    « Champion[s] for the same cause » ? : the Political Thought of the journalists of the Archives israélites and the Allgemeine Zeitung des Judenthums between France and Germany (1848-1914)


  • Résumé

    The articles published by Ludwig Philippson, Gustav Karpeles, Isidore Cahen and Hippolyte Prague inthe Allgemeine Zeitung des Judenthums and the Archives Israélites between 1848 and 1914 show a constant concern for politics. Their writings deal with such topics as equal rights for – and discrimination against – Jews, the relationship between politics and religion, the new political movements of the 19th century like nationalism, socialism or zionism. The purpose of this doctoral dissertation is to study the political discourse that manifests itself in the articles these journalists published in these journals. The political thought of Jewish minorities in 19thcentury Germany and France has been at the center of many scholarly works. Some of them adopt a national perspective, others – like the present study – chose a comparative framework approach, focusing essentially on the differences between the two Jewish communities’ points of view. These works are based on the assumption that Germany and France show basic structural differences, particularly with regards to the conception of nation, the role of religion and subsequently the emancipation model adopted for Jews, inferring that the same is true for the Jewish communities, their way of thinking, feeling and acting. While not denying the influence of thenational context on the way the journalists see the world, this dissertation rests on the conviction that it should not prevent us from seeing how their political discourses share a common logic. Its claim is that the political discourses of German and French Jews, far from being disconnected or opposed, did meet and influence one another to form a largely transnational discourse. The mere existence of these journals created contacts between the journalists that could, among other factors, explain the parallels and similarities in their political approaches


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.