La rencontre de la langue parlée et de la langue écrite dans la littérature romanesque arabe contemporaine au Proche Orient : l'exemple de Halim Barakat

par Loubna Tahhan

Thèse de doctorat en Langues, civilisations et societes orientales

Sous la direction de Jérôme Lentin.

Soutenue le 29-04-2011

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) , en partenariat avec Centre des Etudes Arabes et Orientales (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Ayadi Chabir.

Le jury était composé de Jérôme Lentin, Ayadi Chabir, Julien Dufour.


  • Résumé

    La thèse étudie d’un point de vue sociolinguistique la rencontre de la langue parlée et de la langue écrite, surtout à travers ce que nous avons appelé la classicisation, dans la production romanesque du syrien Ħalīm Barakāt, auteur sur lequel s’est fixé notre choix après de multiples lectures de romans proche-orientaux contemporains. Ħalīm Barakāt est l’auteur de 18 romans et d’une cinquantaine d’essais, en arabe et en anglais, sur la société et la culture. Nous avons choisi de comparer cette rencontre dans quatre de ses romans. Chaque roman est traité dans un chapitre. Dans les deux premiers chapitres sont étudiés les romans les plus récents : “Tā’er al- ħūm” un roman autobiographique écrit en 1987 et réédité en 2007 et “Ināna wan-nahr” une oeuvre mélangeant non seulement les langages et leurs registres mais aussi fantaisie entre mythes locaux et réalité. Puis sont étudiés dans les deux chapitres suivants les deux romans écrits dans les années soixante et soixante-dix : “Sittat Ayyām” qui raconte une histoire d’amour entre deux personnages de religions différentes pendant une guerre, et “Al-raħīl bayna Alsahm wal-watar”, un roman illustré par une vingtaine d’histoires et de contes choisis dans tout le monde arabe et racontés par des personnages représentant la jeunesse arabe dans les années soixante-dix. Dans l’introduction nous proposons un plan pour le travail, qui est fondé surtout sur la traduction en français de tous les extraits arabes choisis pour l’analyse sociolinguistique. Pour bien cerner la rencontre de la langue parlée et de la langue écrite nous avons décidé de relever tout ce qui est proverbe et figements lexicaux propres à une langue comme à l’autre et nous avons gardé des passages écrits entièrement en langue standard ou en langue dialectale pour montrer la différence entre ces textes et ceux qui sont hybrides. En ce qui concerne les passages écrits dans une langue hétérogène, nous proposons des termes linguistiques que nous définissons et auxquels nous avons recours tout au long des commentaires qui interviennent entre les tableaux où sont donnés les extraits choisis en regard de leur traduction. La conclusion reprend et synthétise les principaux résultats de la recherche.

  • Titre traduit

    The concourse between the spoken language and the written language in modern Arab literature of the Middle East


  • Résumé

    This sociolinguistical study is about the encounter of spoken and written language, focusing on the unique phenomenon of the ‘classicisation’, a phenomenon which emerged in modern Arab literature by converting the spoken everyday language into a written form. After long readings into Arab Middle Eastern novelists we have chosen to take as example four novels of Syrian novelist Ħalīm Barakāt, who has authored over 18 books and some fifty essays in both Arabic and English on society and culture. We categorized our study into four chapters; we have chosen to begin with the two most recent ones then the chronologically older ones. The first chapter concentrates on the novel: “Tā’er al- ħūm” which describes the author’s journey alongside his wife to the American mountain side while he remembers his old days in his hometown Kafroun. The second chapter is all about “Ināna wan-nahr”, a love story loaded with mythological references and different religion-related social problems. The third chapter studies “Sittat Ayyām” a tale about an imaginary Arab Middle Eastern village throughout a devastating war. The fourth chapter takes as example some stories told by Arab youth from all over the Arabic world, in “Al-raħīl bayna Al-sahm wal-watar”. In the introduction we suggested some definitions then we relied upon them to integrate the analysis between the lines of the selected passages each time the language register changes. We presented the samples and the translation to French and we focused our analysis on examples that define the register change such as proverbs and expressions, dialectal and classic and common ones, and regional songs and sometimes purely classical-language written passages. In the conclusion we tried to summarize the main results of the research.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 15-09-2050

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.