La politique étrangère américaine au Maghreb après la guerre froide [1989-2001]

par Kassim Bouhou

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Pierre Mélandri.

Le président du jury était Jean-Marc Delaunay.

Le jury était composé de Pierre Mélandri, Jean-Marc Delaunay, Antoine Coppolani, Jean-Charles Jauffret.


  • Résumé

    Historiquement, les États-Unis ont, dans l’ensemble, accordé assez peu d’importance au Maghreb, les dirigeants américains considérant que celui-ci faisait partie de la zone d’influence de l’Europe, notamment de la France. La Seconde Guerre mondiale, la décolonisation dans les années 1950 et 1960 et, enfin, le conflit du Sahara occidental jusqu’aux années 1980 sont les périodes au cours desquelles la présence américaine dans cette région a été la plus active. Le Maghreb n’a pas été tenu à l’écart des enjeux et défis du monde dans les années 1990. Comment les Administrations Bush et Clinton se sont-elles comportées face à des régimes autoritaires, socialement fragilisés par un endettement endémique et incapables de construire un projet alternatif au plébiscite populaire dont jouissent les partis islamistes ? Parmi les déterminants internes de la politique étrangère américaine, quels sont les principaux acteurs liés au Maghreb ? Quels ont été les rôles du Congrès, des partis politiques, des diplomates, de la presse dans les positionnements américains face à la montée en puissance de l’islam en tant que force dans la région ? Existe-t-il des intérêts liés à des camps politiques et économiques américains au Maghreb ? Existe-t-il des courants antagonistes au sein du Congrès et de l’exécutif américains au sujet de la politique à mener dans cette région ?

  • Titre traduit

    American foreign policy in North Africa after the Cold War (1989-2001)


  • Résumé

    In history, United States did not focus on North African issues. American leaders consider that this part of the world is under European influence, especially under French influence. The Second World War, decolonization in the 1950s and 1960s and the Western Sahara dispute in the 1980s are the periods during which American presence has been the most active. Yet, the Maghreb was not kept out the stakes and challenges facing the world in the 1990s. How did the Bush and Clinton Administrations consider the North African authoritarian regimes, socially weakened by endemic debts and unable to provide an alternative response to the popular call for Islamist parties ? In the making of American foreign policy, which actors are bound to the Maghreb region ? Which roles played the Congress, the media, the political parties as the Maghreb faced the booming of Islam as a political force ? Are there any interests of American parties or American political and economic clans in the Maghreb ? Are there any antagonist positions inside the Congress and the executive branch about the policy to conduct in the region ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.