Culture couture : la reconnaissance patrimoniale du vêtement de couturier-créateur en France, de la fin du dix-neuvième siècle à nos jours

par Morgan Jan

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Pascal Ory.

Soutenue en 2011

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'enjeu de cette thèse de doctorat d'histoire contemporaine est de saisir les différentes étapes du processus qui ont mené à une reconnaissance patrimoniale du vêtement de couturier-créateur en France. Tandis que Paris est unanimement reconnue comme capitale de la mode, la patrimonialisation du vêtement de couturier-créateur est difficile à impulser et relativement lente. Si en 1907, la Société de l'Histoire du Costume est créée et milite activement pour la naissance d'un musée de mode à Paris, ce n'est qu'en 1956 que ce dernier voit le jour avec le musée du Costume de la ville de Paris. Pour autant, il ne bénéficie d'un espace propre qu'en 1977 avec son installation au sein du palais Galliera. Il faut attendre 1986 pour assister à une reconnaissance patrimoniale à l'échelle nationale avec la création du musée des Arts de la Mode. Fait intéressant : ce musée apparaît, dans la presse et pour bon nombre de spécialistes, comme le premier musée de mode à Paris. Ce travail serait incomplet sans l'étude de la politique patrimoniale menée du côté des couturiers et créateurs à travers leurs maisons. Si quelques-uns font figure de précurseurs en conservant bon nombre de leurs créations, la prise de conscience du côté des couturiers-créateurs de l'intérêt artistique mais aussi historique de leurs archives est tardive et prend acte à partir des années quatre-vingt. Depuis, les services du patrimoine, fondations et mêmes musées n'ont cessés de se multiplier.

  • Titre traduit

    Couture culture : patrimonial acknowledgment of the fashion designer's garment in France from the nineteenth century to nowadays


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (544 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.422-433. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 11 : 144
  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 1665 JAN

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13230
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.