Entre ironie critique et fascination : les États-Unis dans le regard de quelques cinéastes immigrés : Erich von Stroheim, Ernst Lubitsch, Josef von Sternberg, Michael Curtiz, William Dieterle

par Alexandros Tsopotos

Thèse de doctorat en Histoire du cinéma

Sous la direction de Christian Viviani.

Soutenue en 2011

à Paris 1 .


  • Résumé

    Dans cette thèse de doctorat on étudie la carrière et les films «américains » de cinq cinéastes, d'origine germanique, qui ont immigré aux États-Unis et à Hollywood plus particulièrement pendant les années 20, et qui ont influencé significativement les formes cinématographiques américaines, en portant parallèlement un regard différent, parfois critique et même un-American, sur la société, sur les tabous et sur les codes moraux du pays d'accueil. L'émigration européenne vers les États-Unis est, historiquement, un fait constant. Depuis toujours l'Amérique et Hollywood, depuis sa naissance, ont exercé une grande fascination sur les Européens. Dans le cadre de son désir pour une forme (Kunstwollen), exprimé par une politique offensive de « recrutement » pendant les années 20-30, le cinéma américain a tenté d'attirer les meilleurs réalisateurs, scénaristes et techniciens du cinéma allemand, afin de s'imposer sur le marché européen et affaiblir les cinématographies antagonistes, mais aussi pour y introduire une qualité plus artistique. En examinant les raisons diverses de ce phénomène, ce permanent stream, comme les Américains eux-mêmes le caractérisent, on peut dire qu'il existe plusieurs cinémas de l'exil et de la migration; probablement un pour chaque cinéaste immigrant. Cependant, dans cette étude, on a décidé de limiter le champ d'étude aux œuvres hollywoodiennes de cinq cinéastes: celles d'Erich von Stroheim, d'Ernst Lubitsch, de Josef von Sternberg, de Michael Curtiz et de William Dieterle ; qui représentent cinq différents paradigmes des réalisateurs d'origine germanique, cinq différents cinémas de l'immigration. Autrement dit, on essaie d'examiner leurs visions d'Amérique, à travers l'étude de leurs films les plus personnels, leur imagerie et leurs systèmes de représentation, avant et après leur arrivée aux États-Unis. Il est donc utile d'adopter une perspective historique, sociologique et parallèlement esthétique, pour tenter d'approcher les formes et les thèmes de leurs œuvres.

  • Titre traduit

    Between critical irony and fascination : America in films of some Europeans immigrants : Erich von Stroheim, Ernst Lubitsch, Josef von Sternberg, William Dieterle and Michael Curtiz


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (484 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.392-406. Index. Filmographie f. 407-472

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 11 : 135

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12912
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.