Construire un État palestinien

par Dalal Iriqat

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Françoise Dreyfus.

Soutenue en 2011

à Paris 1 .


  • Résumé

    La Palestine n'a jamais été organisée comme un État et a été soumise à des régimes étrangers pendant des siècles. Au cours de la décennie passée, pour la première fois dans son histoire, cette société a commencé à construire ses propres institutions étatiques, qui reflètent son identité, incarnent son existence, répondent à ses besoins politiques, économiques et sociaux. Cette recherche a pour objet d'étudier les institutions du système politique et administratif de la Palestine, ses succès et ses échecs, l'influence du passé sur le fonctionnement du régime, la place d'élites dans l'organisation politique. Après avoir voulu libérer par la résistance tous les territoires qui ont été confisqués après 1948, les Palestiniens représentés par l’OLP ont voulu établir un Etat. Suite à l’Intifada de 1987, les Palestiniens ont changé leur approche et au lieu de la lutte armée, ils ont préféré adopter les négociations comme étant la meilleure approche vers l’établissement d’un Etat palestinien à côté de l’Etat israélien sur les frontières de 1967. Le système institué à la suite des accords d’Oslo a été confronté à beaucoup d’obstacles et de pressions : sur ce point, il est donc utile d’en analyser les causes et les effets. Si politiquement, nous savons qu’Israël porte la responsabilité première dans la non réussite d’un accord final et dans celle de l’établissement d’un Etat palestinien, d’autres facteurs sont en cause. Ainsi, notre recherche montre comment Arafat et à sa manière de gouverner ont joué un rôle essentiel contribuant à l’échec du système et quelle est l’évolution récente du processus de construction de l’Etat palestinien.

  • Titre traduit

    Building the Palestinian state under occupation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (360 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 334-360

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : D 11 : 2
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque de l'UFR de Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2010-77
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.