La protection judiciaire des droits de l'homme en Haïti

par Jean Guy-Marie Louis

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Camille Kuyu Mwissa.

Soutenue en 2011

à Paris 1 .


  • Résumé

    Bien que la République de Haïti ait signé et ratifié de nombreuses conventions internationales sur les droits de l'homme, et qu'elle dispose d'un cadre législatif propre frisant la perfection dans les textes, l'ineffectivité de ces différents instruments de protection de la dignité est flagrante. La thèse se penche sur la protection judiciaire des droits, et établit la responsabilité de l'Etat dans la non application des normes. Elle souligne le paradoxe selon lequel c'est l'Etat qui édicte des normes et qui en même temps contribue à créer des conditions de leur bafouement. Après avoir analysé l'organisation judiciaire du pays, elle étudie ls conditions nécessaires pour l'avènement d'une culture des droits de l'homme, notamment en privilégiant les apports de la culture locale et la dimension éthique.

  • Titre traduit

    Judiciary protection of human rights in Haïti


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (452 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 421-449

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : D 11 : 10
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2011-13
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.