Innovation et Coopération des Petites et Moyennes Entreprises. Une analyse des populations d’entreprises innovantes

par Angela Olosutean

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Xavier Galiègue.

Soutenue le 02-12-2011

à Orléans , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Orléans) , en partenariat avec Laboratoire d'économie (Orléans) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Christian Aubin.

Le jury était composé de Xavier Galiègue, Christian Aubin, Olivier Bouba olga, Andre Torre, Anne Lavigne, Camélia Romociea turcu.

Les rapporteurs étaient Olivier Bouba olga, Andre Torre.


  • Résumé

    A l’heure où l’innovation est ouverte et en réseau, fondée sur l’interconnexion entre différents acteurs, lespetites et moyennes entreprises (PME) ont un rôle de plus en plus important à jouer. Les clusters français,formels (systèmes productifs locaux, pôles de compétitivité etc.) ou informels, ont largement contribué à lacapacité d’innovation des PME en leur permettant de partager des connaissances et compétencesspécifiques dont elles n’auraient pas disposé en restant isolées. La problématique de cette thèse se placedans cette perspective et cherche à apporter un éclairage nouveau sur les maillages interentreprises enmatière d’innovation. Il s’agit plus précisément d’étudier les facteurs déterminant l’innovation des PMEfrançaises, en prenant en compte leurs coopérations au niveau local, régional ou national. Dans cetteperspective, nous développons tout d’abord une grille théorique à partir d’une analyse des approchesthéoriques de l’innovation, enrichie avec des éléments de la géographie proximiste de l’innovation. Celle-ciest ensuite confrontée à des données empiriques, d’abord par une étude menée au niveau régional, qui apermis de caractériser les différents clusters à dominante PME de la région Centre, et ensuite au niveaunational par une analyse économétrique réalisée sur les données de l’enquête Innovation (CIS4) concernantles PME innovantes. Au terme de ce travail de recherche, les résultats montrent que la capacité à innoverdes petites et moyennes entreprises découle d’un processus interne et externe complexe qui, compte tenudes ressources limitées dont les PME disposent, doit s’appuyer sur des systèmes d’innovation efficaces àdifférents niveaux. Les coopérations pour l’innovation des PME, qu’on les observe dans les clustersrégionaux ou au niveau national peuvent participer ainsi à la création d’un écosystème propice àl’innovation.

  • Titre traduit

    Innovation and Cooperation of Small and Medium Firms Analysis of innovative firms populations


  • Résumé

    While innovation is open and based on the networking of different actors, small and medium enterprises(SME) have a rising role to play in this field. French clusters, formal (as local productive systems,competitiveness clusters etc.) and informal, have significantly contributed to the SME innovation capacity byoffering them specific knowledge and skills that they couldn’t acquire if they remained isolated. The mainbody of this thesis is constructed within this perspective and seeks to shed a new light on the inter-enterpriseinnovation linkages. More precisely, the aim is to analyze the determinants of innovation of SMEs taking intoaccount their cooperation for innovation at a local, regional or national level. Within this scope, we develop atheoretical framework based on an analysis of different approaches of innovation, enhanced with elements ofthe geography of innovation proximity. This framework is then verified on empirical data firstly, at a regionallevel by studding different SME clusters of the Center Region and then, at a national level in an econometricstudy based on the survey data of Innovation (CIS4) on innovative SMEs. To conclude, the results show thatSMEs’ capacity to innovate arises from an internal and external complex process that, given the limitedresources of SMEs, should be based on effective innovation systems at different levels. SMEs’ cooperationfor innovation both in regional clusters and in national innovation systems can thus contribute to the creationof an ecosystem that is suitable for innovation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?