Qualité des sols viticoles en Languedoc-Roussillon : effets des pratiques agricoles

par Patrice Coll

Thèse de doctorat en Ecosystèmes

Sous la direction de Cécile Villenave et de Cécile Villenave.

Le jury était composé de Thierry Mateille, Camille Dumat.

Les rapporteurs étaient Edith Le Cadre, Kerri Loraine Steenwerth, Thibaud Decaens.


  • Résumé

    Le sol, composante du Terroir doit être considéré comme une ressource non renouvelable essentielle au fonctionnement des agroécosystèmes. Or, les sols viticoles sont particulièrement vulnérables aux dégradations. L’objectif central de ma thèse est donc d’évaluer comment les pratiques viticoles affectent la qualité des sols dans le Languedoc-Roussillon. Pour ce faire, j’ai d’abord évalué la qualité des sols sur 164 parcelles présentant une grande variabilité de pratiques culturales et réparties sur 9 zones pédologiques très diversifiées. Puis, j’ai évalué la vitesse de changement de la qualité des sols par l’analyse de 24 parcelles d’une zone homogène converties progressivement en viticulture biologique depuis un maximum de 17 ans. Plusieurs indicateurs physiques (densité apparente, porosité totale, stabilité structurale et humidité à la capacité au champ), chimiques (teneur en carbone et azote, C/N, disponibilité des éléments P, K, et Cu, capacité d’échange cationique) et biologiques (biomasse microbienne, respirométrie, nématodes, vers de terre) ont été mesurés afin de fournir une vision holistique de la qualité des sols. Mes résultats montrent une diversité de qualité des sols viticoles au regard des perturbations subies par les différentes pratiques. J’ai également démontré que la majorité des indicateurs étudiés sont sensibles aux pratiques viticoles indépendamment des types de sol étudiés. Concernant la dynamique de changement, la qualité des sols viticoles se stabilise après 7-11 de pratiques biologiques. Toutefois, malgré une augmentation significative des activités biologiques du sol (micro-organismes et nématodes libres), la conversion depuis 17 ans n’a pas mis en évidence une amélioration nette de la qualité du sol. En conclusion, nous avons confirmé la vulnérabilité des sols viticoles languedociens aux pratiques en cours. Mes travaux mettent en lumière l’importance du transfert des connaissances acquises lors de ce travail pour améliorer la perception de la qualité des sols par les viticulteurs et les professionnels de la filière viticole.

  • Titre traduit

    Vineyard soil quality in Languedoc-Roussillon : effects of agricultural practices


  • Résumé

    Soils should be considered as a non-enewable yet essential resource for agroecosystem functioning. Animportant component of the Terroir, vineyard soils are nevertheless particularly vulnerable to degradation.The main objective of my PhD was to assess the effect of viticultural practices on soil quality in theLanguedoc©Roussillon region. In this aim, I first assessed soil quality on 164 vineyard plots representing awide range of viticultural practices and located in 9 contrasted soil type zones. I then estimated the speed of change in soil quality, by analyzing 24 plots from one homogeneous zone after their conversion toorganic viticulture, undertaken 1 to 17 years ago. Several physical (bulk density, total porosity, structuralstability and soil moisture at field capacity) as well as chemical (carbon and nitrogen content, C/N, P, K and Cu availability, cation exchange capacity) and biological (microbial biomass, respiration, nematode andearthworm abundance) indicators were measured in order to provide a holistic appraisal of soil quality. Myresults show that the variability of vineyard soil quality reflects the perturbations inflicted by differentmanagement practices. I have also established that the majority of the studied indicators are sensitive toviticultural practices, independently of soil type. The study of the dynamics of the change in vineyard soilquality revealed stabilization after 7 to 11 years of organic management practices. However, despite asignificant increase in biological activity (microbial biomass and free©living nematode abundance), no clearimprovement in soil quality was apparent 17 years after conversion to organic viticulture. In conclusion, we have confirmed the vulnerability of Languedoc©Roussillon vineyard soils to current management practices. My work highlights the importance of transferring the acquired knowledge to winegrowers and wine sector professionals in order to improve their perception of soil quality.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.