Exploitation du cheptel bovin dans la zone cotonnière au Mali-Sud.

par Alassane Ba

Thèse de doctorat en Zootechnie

Sous la direction de Charles-Henri Moulin.

Soutenue le 11-07-2011

à Montpellier, SupAgro , dans le cadre de Systèmes Intégrés en Biologie, Agronomie, Géosciences, Hydrosciences, Environnement (Montpellier ; École Doctorale ; 2009-2015) , en partenariat avec ERRC - Élevage des ruminants en régions chaudes (laboratoire) .

Le jury était composé de Charles-Henri Moulin, François Bocquier.

Les rapporteurs étaient Stéphane Ingrand, Pauline Ezanno.


  • Résumé

    Dans la zone cotonnière au Mali-sud, les différentes études menées expliquent la croissance des effectifs du cheptel bovin par une sous-exploitation des troupeaux par les éleveurs. L'objectif de la thèse est donc de faire un diagnostic sur l'exploitation du cheptel bovin dans la zone cotonnière au Mali-Sud et identifier les contraintes à l'exploitation du troupeau. La méthodologie de recherche a combiné l'approche zootechnique et sociologique pour analyser les pratiques et les décisions d'exploitation des troupeaux des éleveurs. L'utilisation d'un modèle démographique a permis de mesurer la sensibilité du taux de productivité aux différents paramètres démographiques. Le taux d'exploitation nette du troupeau estimé a été de 0,08 / an. Ce taux comparé au taux de 0,11 / an de la productivité numérique du cheptel montre qu'il n'y a pas de sous-exploitation du troupeau bovin. Les processus d'exploitation des animaux impliquent plusieurs décideurs. Cependant, les différentes structures organisationnelles et décisionnelles ne constituent pas une entrave à l'exploitation des animaux. Le besoin monétaire est la principale raison de la vente d'animaux pour faire face aux dépenses de la famille. Les taux d'exploitation et d'importation d'animaux sont en lien avec la taille du troupeau et les comportements des familles. Le taux d'exploitation est lié à la productivité du troupeau. L'amélioration de la productivité passe par une amélioration de la reproduction et une augmentation de la proportion de femelles reproductrices dans le troupeau.

  • Titre traduit

    Off-take of cattle herds in the cotton-growing region of southern Mali


  • Résumé

    In the cotton-growing area of Southern Mali, the different studies conducted explain the growth of the cattle herds' size by the under off-take of the herds by the breeder. The objective of the thesis is therefore to make a diagnosis on the off-take of the cattle herds in the cotton-growing area of Southern Mali and to identify the constraints of the herd off-take. The research methodology combined zoo technical and sociological approach to analyze the practices and the off-take decisions of the breeder's herds. The use of a demographic model permitted to measure the sensitivity of the productivity rate to the different demographic parameters. The valued off-take rate of the herd was of 0.08 year-1. This rate compared to the rate of 0.11 year-1 of the numeric productivity of livestock shows that there is not under off-take of the cattle herds. The processes of animal's off-take imply several decision-makers. However, the different organizational structures and decision don't constitute a hindrance to the animal's off-take. The monetary need is the main reason of animal's sale to face the family's expenses. The rates of off-take and in-take of animals are tie with the herd size and the behaviors of the families. The off-take rate is related to the productivity of the herd. The productivity improvement passes by the reproduction improvement and the proportion of reproductive females in the herd.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.