Diasporic ethos and alienation in Anita Desai's migration fictions

par Bhawana Jain

Thèse de doctorat en Langue, littérature et civilisation anglophones

Sous la direction de Michel Remy.

  • Titre traduit

    Diaspora et aliénation dans les romans de migration d'Anita Desai


  • Résumé

    Les mouvements migratoires de la seconde moitié du vingtième siècle ont fait apparaître de nouvelles diasporas et de nouvelles cultures migrantes qui ont transformé à la fois les sociétés d'accueil et les (im)migrants eux-mêmes. Cette étude introduit le concept de déplacement et vise à montrer comment ce phénomène crée de nouvelles identités qui questionnent les conceptions traditionnelles de diaspora, de relations entre les hommes et d'interactions culturelles. Nous montrerons comment le dilemme de l'appartenance de l'être partagé entre le pays d'origine et le pays d'accueil dans un environnement diasporique et dans un environnement non-diasporique à l'évolution rapide, construit une véritable "conscience de la dislocation". Les romans d’Anita Desai écrits entre les années soixante et le début du vingt- et- unième siècle retracent le développement progressif de l'écriture indienne en anglais et cartographient les thèmes du déplacement et de la diaspora en particulier parce-que l'écrivaine elle-même, véritable "migrante du monde", évoque, à travers le portrait fictionnel de personnages diasporiques et non-diasporiques ses propres expériences d'adaptation et de construction de soi en tant qu'individu déterritorialisé plongé dans une société étrangère. Dans ce but, cette étude adoptera une démarche interdisciplinaire, à la fois d’ordre sociologique, littéraire, démographique, anthropologique et linguistique. De plus, cette étude analysera comment la crise d'identité et le sentiment d'aliénation trouvent leur origine dans une dialectique de l'espace et comment l'écriture de Desai les présente et les rééquilibre. Notre propos concerne non seulement la façon dont les espaces diasporiques et non-diasporiques correspondent à différentes manières de les concevoir comme des espaces de doute, de désir et d'ouverture au futur, mais aussi la façon dont ces nouveaux territoires peuvent être vus comme des espaces mentaux autant que physiques agissant comme intermédiaires entre les espaces sociaux, politiques et culturels soumis aux processus de modernisation.


  • Résumé

    Migratory movements in the second half of the twentieth century have led to the emergence of new diasporas and migrant cultures that have transformed both host societies as well as (im)migrants. This thesis introduces the concept of displacement to see how this phenomenon is propitious to newer identities that challenge the classical notions of diasporas, human relationships and cross-cultural encounters. We will show how the dilemma of be(long)ing - between one’s native country and one’s adopted country in a diasporic setting and rapidly changing non-diasporic settings - is challenging and fashions the ‘dislocation consciousness’. The novels of Anita Desai written from the 1960s to the beginning of the twenty-first century map the displacement and diasporic themes, especially because this writer herself - being a global migrant - reflects her own experiences of appropriation, negotiation and self-refashioning as a deterritorialized individual in an alien society. This thesis will take an interdisciplinary approach (social, literary, demographic, anthropology and linguistics) to study this. We will also analyze how the dialectics of space becomes the cause of identity crisis and a sense of alienation of the human existence and how Desai’s literary art presents and counters them. The focus will be also on how diasporic and non- diasporic spaces have become spaces of doubt, yearning, and possibility and how these new territories can be seen as 'mental as well as physical’ spaces having a capacity to transcend the boundaries of social, political and culture during ‘modernization’.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (362 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 3331-354. Index. Résumés en français et en anglais.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 NICE 2021 (1)
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 NICE 2021 (2)
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 NICE 2021(1) Bis
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 NICE 2021 (2) Bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.