Le sujet est-il observable ? c'est le sujet de l'observation ! : l'observation dans le champ de la psychologie clinique n'est-elle pas paradigmatique d'une coupure épistémologique dans les discours scientifiques et philosophiques ?

par Paul Poggi

Thèse de doctorat en Psychologie clinique

Sous la direction de Mohammed Ham.

Soutenue en 2011

à Nice .


  • Résumé

    L’observation dans le champ de la psychologie clinique n’est pas abordée dans ce travail comme outil d’investigation mais comme concept épistémologique à part entière. A partir de l’utilisation disciplinaire de l’observation nous tenterons d’en construire un concept. De l’opérationnaliser au travers de deux fonctions : la fonction chiasmatique de l’observation et la dit-solution du sujet. L’observation, n’est utilisée que trop souvent dans sa dimension du regard. Ne pourrait-elle pas être articulée ? Une articulation entre l’objectif et le subjectif, le sujet et l’objet, le regard, la voix et le langage. C’est dans cette perspective que nous tenterons, dans une recherche : historique, phénoménologique et épistémologique ; de se décaler du prima de l’objet pour se demander si le sujet, tel que l’emploie la psychanalyse et la psychologie clinique, peut être observé ! Poursuivre ce raisonnement jusque dans l’actuel et la modernité. Afin d’aborder une dérive pesant sur l’observation pour la limiter à la simple évaluation objective du vivant à des fins de contrôle. Une dissolution du sujet dans un discours scientiste où le fait humain devient le fait à proscrire ? N’allons-nous pas alors dans le domaine des sciences dites « humaines » vers une paranoïa qui tendrait à faire société ?

  • Titre traduit

    ˜The œsubject is observable ? it's about the observation ! : the observation in the field of clinical psychology is not a paradigmatic epistemological break in the scientific and philosophical speeches ?


  • Résumé

    The observation in the field of the clinical psychology is not approached on this work as tool of investigation but as epistemological concept except for integer. From the disciplinary use of the observation we shall try to build a concept. To operationalize it through two functions: the “function chiasmatique of the observation” and the “dit-solution” of the subject. The observation, is too often used only in its dimension of the glance. Could not she be articulated? A joint between the objective and the subjective, the subject and the object, the glance, the voice and the language. It is in this perspective that we shall try, in a search: historical, phenomenological and epistemological; to move of dominated of the object to wonder if the subject, such as the use the psychoanalysis and the clinical psychology, can be observed! Pursue this reasoning to the current and the modernity. To approach a drift pressing on the observation to limit it to the simple objective evaluation of the alive in purposes of control. A dissolution of the subject in a scientistic speech where the human fact becomes the fact of banning? Do not we go then in the field of science called “human” towards a paranoia which would tend to make society?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (315 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 291-302. Index. Résumés en français et en anglais.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 NICE 2017
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 NICE 2017 Bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.