La condition des femmes en Espagne à travers les écrits de la journaliste Josefina Carabias (1955-1980)

par Catherine Saupin

Thèse de doctorat en Langues et littératures romanes

Sous la direction de Pilar Martínez-Vasseur.

Soutenue en 2011

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜ The œcondition of women in Spain through the writings of female journalist Josefina Carabias (1955-1980)


  • Résumé

    Josefina Carabias (1908-1980), pionnière dans le monde du journalisme espagnol, a connu un succès professionnel dès ses débuts sous la Seconde République. Exilée à Paris pendant la guerre civile, elle revient en Espagne en 1942, mais doit attendre 1951 avant de pouvoir réintégrer officiellement sa profession. Correspondante étrangère aux Etats-Unis puis en France de 1955 à 1967, elle rentre à Madrid en décembre 1967. Elle tient alors una columna quotidienne dans le journal catholique Ya jusqu'à son décès en 1980. Parmi des sujets très variés, elle s'intéresse avec constance à la condition féminine espagnole. Sa réussite professionnelle constitue un anti-modèle concret à l'idéal féminin du national- catholicisme franquiste. Sa fermeté et sa constance dans la valorisation des avancées féminines et dans le plaidoyer pour l'extension des droits civils, professionnels et politiques des femmes ont garanti l'existence d'un discours critique, en opposition à l'idéologie et à la législation réactionnaire franquiste. Par ses articles dans la grande presse d'information, elle a donné à entendre l'écho de toute les campagnes de revendication menées par de fortes personnalités ou des associations. Mémoire vivante des conquêtes de la Seconde République, elle a reconstruit le lein entre les différentes générations du féminisme espagnol. Sans militantisme collectif ou sans engagement direct dans l'action, elle a ainsi incarné une autre manière possible de féminisme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : vol.
  • Annexes : Bibliogr. p. 599-636. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.