Enseigner l'écriture au cycle 3 : rapports entre les conceptions didactiques de la formation professionnelle initiale, les textes officiels et les représentations des enseignants

par Sandra Fleurantin

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Marie-José Gremmo.

Soutenue le 09-12-2011

à Nancy 2 , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Temps, Sociétés (LTS) (Nancy-Metz) , en partenariat avec LISEC - Laboratoire Interuniversitaire des Sciences de l'Education et de la Communication - EA 2310 (laboratoire) .

Le président du jury était Marc Weisser.

Le jury était composé de Isabelle Delcambre Derville, Anne Leclaire-Halté.


  • Résumé

    Ma recherche aborde l'enseignement de l'écriture, plus précisément la production d'écrits au cycle 3 (CE2, CM1 et CM2) de l'école primaire française. Dans les travaux des didacticiens français sur lesquels je me suis appuyée pour comprendre ce qu'est la didactique de l'écriture, le projet d'écriture apparaît comme une mise en place didactique motivante pour l'élève qui lui permet d'être actif dans sa production d'écrits, alors que l'activité scolaire « classique » de rédaction est fortement critiquée. Depuis un certain nombre d'années, les programmes officiels se sont fait l'écho de ces visions didactiques. Pourtant, les derniers programmes en date, ceux de 2008, marquent une rupture et emploient uniquement le terme de « rédaction » sans référence à celui de « production d'écrits ». Les programmes de 2008 ont donc créé une rupture entre conceptions didactiques et préconisations ministérielles. De ce fait, je m'interroge sur la manière dont les enseignants se représentent l'enseignement de l'écriture. Sur quels modèles de représentations se basent-ils pour faire produire des écrits aux élèves de cycle 3 ? Comment déclarent-ils faire produire des écrits aux élèves ?

  • Titre traduit

    Teach the writing skills in the third cycle : connections between the concepts of didactics in the initial training, in the programs and in the teacher's representations


  • Résumé

    My research addresses the teaching of writing skills, and the production of pieces of writings in third cycle (CE2, CM1 and CM2) of French primary schools in particular. Through the works of French didacticians on which I relied to understand the teaching of writing, the project of writing is seen as a motivating introduction to teaching that allows students to be active in their writings, while the usual school activity is strongly criticized. For many years, official programs echoed these didactic views. However, the most recent programs, these of 2008, mark a break and use only the term "writings" at the expense of "production of writings." These programs have therefore created a tension / raised a problem. Indeed, there is a break in the terminology used, thus creating a blur between the concepts of teaching writing in the 2008 programs and these of didactics. Because of this, I wonder how teachers are actually teaching writing. On what representation models do they base their representations to make third cycle pupils produce pieces of writing? What term do they use?


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.