Les marqueurs d'intégration linéaire : étude sur le cas des marqueurs sériels dérivés de la numération

par Mounia Aouidet

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Bernard Combettes.

Soutenue le 27-09-2011

à Nancy 2 , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Temps, Sociétés (LTS) (Nancy-Metz) , en partenariat avec ATILF - Analyse et traitement informatique de la langue française - UMR 7118 (laboratoire) .

Le président du jury était Guy Achard-Bayle.

Le jury était composé de Catherine Schnedecker.


  • Résumé

    Les problèmes de l'organisation textuelle ne cessent de faire l'objet d'analyses diverses et variées. Les objectifs de ces travaux comme les domaines d'application sont diversifiés (approche diachronique, syntaxique, sémantique, etc.) Malgré la vive attention portée aux organisateurs textuels, leur fonctionnement, leur distribution et leur rôle précis n'ont pas été tout à fait identifiés. Certes, ce sont des éléments jugés nécessaires dans la mise en texte. Le travail qui suit est consacré à l'étude d'adverbes qui indiquent les étapes en série. Ils ont pour origine sémantique commune la numération : les adverbes en -ment, leurs variantes latines et à composante nominale de lieu et de temps (premièrement / tertio / dans un premier temps / en dernier lieu...) Les quelques propos rencontrés à leur sujet dans les usuels sont succincts et analogues. Il est dit d'eux qu'ils « indiquent le rang dans une série », ordonnent le discours et « servent au balisage textuel » ; ce sont des Marqueurs d'Intégration Linéaire (MIL). C'est tout ce qui est dit de ces marqueurs. Or, de nombreuses questions à leur sujet restent en suspens : Qu'est-ce qui les diffèrent des sériels classiques d'abord / ensuite / enfin ? des substituts typo- et idéographiques (chiffres, lettres alphabétiques, tirets, etc.) ? Les grandes lignes devraient être les mêmes mais qu'est-ce qui les diffère dans la pratique ? D'autres questions doivent être soulevées : Qu'en est-il de la série construite par les sériels numériques ? Quelles sont ses caractéristiques ? Comment se conçoit-elle ? Les sériels numériques connaissent-il des contraintes d'emploi ? Quelles sont les raisons qui font que nous venons à utiliser les sériels numériques plutôt qu'une autre catégorie de sériels ?, etc. Ce travail consiste à décrire le comportement des adverbes ordinaux, leur utilité discursive et cognitive en mettant l'accent sur les contraintes syntaxique, sémantique et pragmatique qui leur incombent.

  • Titre traduit

    The markers of linear integration : study on the case of the serial markers derived from numeration


  • Résumé

    The problems of the textual organization do not cease being the subject of various and varied analyses. The objectives of this work as the applicalility are diversified (approach diachronic, syntactic, semantic, etc.) In spite of the sharp attention paid to the textual organizers, their operation, their distribution and their role precise were not completely identified. Admittedly, they are elements considered to be necessary in the setting in text. The work which follows is devoted to the study of adverbs which indicate the stages in series. They orignate in common semantic numeration: the adverbs in -lies, their Latin alternatives and with nominal component of place and time (firstly, thirdly, initialy, lastly...) The few remarks met on their subject in the usual ones are brief and similar. It is known as them that they "indicate the row in a series", order the speech and "are used for the textual beaconing"; they are Linear Marker of Integration (MIL). It is all that is known as of these makers. However, of many questions on their subject remain outstanding: What initially differs them from serial traditional, then, finally? Typo- and ideografic substitues (alphabetical figures, letters, indents, etc.)? The broad outline but what should be the same ones differs them in practice? Other questions must be raised: What happenhappen does series built by the serial numerical ones? Which are its characteristics? How is it conceived? The serial numerical ones do they know constraints of employment? Which are the reasons which make that we have suddenly used the serial numerical ones rather than another category of serial?, etc. This work consists in describing the behavior of the ordinal adverbs, their discursive and cognitive utility by stressing constraints syntactic, semantic ans pragmatic which fall to them.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.