La terminologie crée-t-elle la pathologie ? : le cas de la pratique clinique de la pose du diagnostic orthophonique

par Frédérique Brin

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Richard Duda.

Soutenue le 18-11-2011

à Nancy 2 , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Temps, Sociétés (LTS) (Nancy-Metz) , en partenariat avec ATILF - Analyse et traitement informatique de la langue française - UMR 7118 (laboratoire) .

Le président du jury était Pierre Lerat.

Le jury était composé de Geneviève de Weck.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet d'interroger sur la relation entre les troubles du langage et leur dénomination en orthophonie, comme par exemple en français « dysphasie, troubles spécifiques du langage écrit, aphasie, difficultés du langage écrit, retard de langage »... La terminologie employée par les orthophonistes pour décrire les pathologies rencontrées chez leurs patients a intégré celle des courants théoriques en évolution, et ce pour apporter des nuances nécessaires à la précision du diagnostic orthophonique. Pour décrire l'inconstance de ce lien entre le terme diagnostique et la réalité de la pathologie étiquetée, l'auteure s'est appuyée sur des considérations épistémologiques, lexicologiques et terminologiques. Le bilan orthophonique permettant l'établissement de ce diagnostic est suivi par convention d'un compte-rendu de bilan orthophonique (CRBO), reflet de la langue de spécialité et révélateur de la représentation de ces troubles. 435 comptes-rendus authentiques ont été explorés au moyen d'une analyse descriptive lexicologique et terminologique semi-automatique grâce à un codage XML, produisant ainsi une « photographie » de l'utilisation des termes concernant l'ensemble des pathologies dont s'occupe l'orthophoniste. L'analyse a permis de distinguer deux niveaux terminologiques (un traitant de la nature du trouble, et un de sa forme), illustrant les nuances nécessaires aux orthophonistes dans des syntagmes que l'on peut qualifier de collocationnels. La dernière phase d'analyse de ces données a permis de tisser la trame d'une proposition de classification orthophonique, la COFOP (Classification Orthophonique FOndée sur la Pratique clinique).

  • Titre traduit

    Does terminology create pathology? : the clinical practice of speech and language therapy diagnosis


  • Résumé

    This thesis attempts to explore the relationship between language disorders and the way they are named by speech and language therapists. The French labels dysphasie, troubles spécifiques du langage écrit, aphasie, difficultés à l'apprentissage du langage écrit, dyslexie, retard de langage, relating to Specific Language Impairment, disorders of the written language, aphasia, dyslexia... belong to speech and language therapy (SLT) terminology and have always evolved following theoretical movements. In order to describe the inconsistency of the link between diagnostic labels and the reality of the labelled pathology, some epistemological, lexicological and terminological issues have been explored. Assessments enable SLT practitioners to make a diagnosis, following which they write a report (CRBO). These reports can be considered as the reflection of the representations speech and language therapists (SLTs) have of the disorders, and show how they use their own terminology. 435 authentic reports have been semi-automatically analysed descriptively using lexicological and terminological tools. The XML encoding captured the current use of the terms describing any pathology encountered by SLTs. The results show two terminological groups (one relating to the nature of the disorder, the other relating to its form), which illustrate the necessary nuances the SLT uses with these collocational phrases. The final phase of the analyses helped to produce a framework for a new speech and language therapy classification based on clinical practice (COFOP).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (426 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 337-355. Index des noms. Index des notions.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : CRAPEL. Centre de recherches et d'applications pédagogiques en langues. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 6559
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.