Morphologie constructionnelle du slovaque et éléments de comparaison avec le français : les adjectifs dénominaux construits par composition et dérivation

par Iveta Chovanova

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Fiammetta Namer.

Soutenue le 02-12-2011

à Nancy 2, dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Temps, Sociétés (LTS) (Nancy-Metz), en partenariat avec ATILF - Analyse et traitement informatique de la langue française - UMR 7118 (laboratoire) .

Le président du jury était Georgette Dal.

Le jury était composé de Bernard Fradin, Marie-Laurence Knittel, Fabio Montermini, Pavel Stichauer.


  • Résumé

    Ce travail, qui s'appuie sur une étude de corpus, analyse deux types d'adjectifs dénominaux en slovaque : les adjectifs suffixés en -ský (NskýA) et les adjectifs composés d'un adjectif et d'un nom (ANA). Les résultats obtenus pour le slovaque sont mis en correspondance, et seulement quand cela est pertinent, avec les réalisations sémantiquement équivalentes du français. Les analyses pour le slovaque sont vérifiées et testées à chaque fois à l'aide d'une expérience réalisée sous forme de questionnaires soumis aux locuteurs slovaques. La formation des ANA (MODROOKÝA "ayant les yeux bleus") répond à un triple faisceau de contraintes (i) entre l'ANA et le nom recteur (Nr), e.g. modrookéA dievcaNr "fille aux yeux bleus", (ii) entre le composant nominal (N) et le Nr (OKON "oeil" et dievca "fille"), et (iii) entre le composant adjectival (A) et le N (MODRÝA "bleu" et OKON "oeil"). Ces adjectifs désignent une propriété inhérente de l'entité à laquelle réfère le Nr. L'interprétation sémantique majoritaire est la relation méronymique : le N dénote une partie constitutive et visible de l'entité désignée par le Nr. La suffixation en -ský sélectionne essentiellement les noms propres de lieu (toponymes) et de personne (anthroponymes) en position de base. Le contenu sémantique de ces adjectifs est identique à celui de leurs bases. Les NskýA toponymiques comme LIBANONSKÝA "libanais" peuvent référer au lieu ainsi qu'aux habitants d'un lieu. Seule la valeur du Nr permet de désambiguïser la référence d'un NskýA toponymique. Les NskýA anthroponymiques comme STALINSKÝA "stalinien" peuvent avoir, outre l'interprétation relationnelle : "de Staline", un sens qualifiant : "comparable à Staline".

  • Titre traduit

    Slovak constructional morphology and elements of comparison with French : noun-based adjectives formed by compounding and derivation


  • Résumé

    In this corpus-based study, we are concerned with the formation of two types of denominal adjectives in Slovak: adjectives suffixed with -ský (NskýA) and compound adjectives formed by an adjective and a noun (ANA). The obtained results are verified and tested in two surveys conducted with Slovak native speakers. The Slovak morphological constructions and compared with semantically equivalent expressions in French. The formation of ANA (MODROOKÝA "blue-eyed") obeys a set of three types of semantic constraints : (i) between ANA and the Head-Noun (HdN), e.g. modrookéA dievcaHdN "blue-eyed girl", (ii) between the noun-component (N) and the HdN (OKON "eye" et dievca "girl"), and (iii) between the adjective-component (A) and the N (MODRÝA "blue" et OKON "eye"). An ANA refers to an inherent property of an individual denoted by HdN. The interpretation in force is a Part-Whole Relation: the N denotes a constitutive and visible part of the concrete entity referred to by the HdN. The suffixation by means of -ský applies mainly to proper nouns denoting either a portion of space (toponym) or a human (anthroponym). In Slovak, the semantic interpretation of an NskýA adjective is normally the same as that of the base noun. Toponymic adjectives like LIBANONSKÝA "lebanese" can refer to the geographical space as well as to the inhabitants of this space. Only the HdN's semantic value is able to disambiguate the meaning of such a toponymic NskýA. As for anthroponymic NskýA like STALINSKÝA "stalinien", they are likely to appear, besides the relational use, i.e. "concerning Stalin", in qualifying contexts: "comparable to Staline".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.