Le monde du livre en salon : le Livre sur la Place à Nancy (1979-2009)

par Adeline Clerc

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Béatrice Fleury.

Soutenue le 07-07-2011

à Nancy 2 , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Temps, Sociétés (LTS) (Nancy-Metz) , en partenariat avec CREM - Centre de Recherche sur les Médiations - EA 3476 (laboratoire) .

Le président du jury était Marc Lits.

Le jury était composé de Jean Davallon, Bertrand Legendre, Jacques Walter.


  • Résumé

    Les conditions de rencontre physique entre un écrivain et un lecteur n'ont pas encore fait l'objet de recherches universitaires. Or les occasions de médiation présentielle entre ces deux acteurs sont, depuis les années 80, de plus en plus fréquentes : cafés littéraires, séances de dédicaces en librairie, salons du livre, interventions d'un écrivain en milieu scolaire, etc. En outre, le désintérêt que rencontrent ces événements au sein de la communauté scientifique, notamment en ce qui concerne leurs publics et les relations qu'ils nouent avec des auteurs, est d'autant plus surprenant lorsqu'il s'agit d'événements ancrés dans le paysage culturel d'un territoire, tel le salon du livre de Nancy : le Livre sur la Place. Au-delà de l'examen de ce qui se joue entre un écrivain et un lecteur, nous souhaitons dépasser le discrédit ambiant jeté sur les salons. Souvent stigmatisés, associés à une littérature « commerciale » et taxés négativement de « foires », où seule l'approche mercantile et l'appât du gain importent, ils sont régulièrement pointés du doigt. En se nourrissant de ce discrédit et de ce paradoxe (multiplication des salons versus absence d'analyses universitaires), cette recherche veut démontrer la thèse suivante : le salon (microcosme littéraire) est le lieu de sédimentation d'un certain nombre de caractéristiques et de représentations relatives au monde du livre (macrocosme), tels les auteurs vedettes, la lecture divertissante et intime, le statut des écrivains, l'importance du cérémonial dédicatoire, les prix littéraires et le clivage entre le monde inspiré et le monde marchand.

  • Titre traduit

    Exhibiting the World of the Book : the Livre sur la Place in Nancy (1979- 2009)


  • Résumé

    The conditions behind the physical meeting of a writer and a reader have not yet been the object of academic research. Since the 1980s, however, the opportunities of face-to-face contact between these two actors have been more and more frequent, notably in such forms as literary cafés, book-signings, book fairs, and interventions of writers in schools. The lack of interest these events have met with within the scientific community, in particular as regards their publics and the relations they form with authors, is surprising, all the more so when these events are anchored in the cultural landscape of a territory, such the book fair of Nancy : the Livre sur la Place. Beyond examining what takes place when a writer and a reader meet, I wish to present book fairs in a more positive light than that in which they are usually cast. Often stigmatized through their association with 'trade' literature, where money and sales alone are highlighted, these 'fairs' have repeatedly been derided. Feeding on such depreciation and on the paradox it entails (the multiplication of shows versus the absence of academic research on them), this research aims at demonstrating that the book fair (or literary microcosm) is the place of sedimentation of quite a number of characteristics and of representations of the world of the book (or macrocosm), including celebrity authors, public and private readings, writer status, booksignings, literary prizes and the division between the 'inspired' world and the trade world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.