Effet intra-ponte du moment d'éclosion sur la morphologie, la croissance et l'efficience métabolique des larves de brochet Esox lucius et de carpe commune Cyprinus carpio

par Awatef Trabelsi-Zouari (Trabelsi)

Thèse de doctorat en Sciences agronomiques

Sous la direction de Pascal Fontaine et de Habib Ayadi.

Soutenue le 26-10-2011

à Nancy 1 en cotutelle avec l'Université de Sfax (Tunisie) , dans le cadre de RP2E - Ecole Doctorale Sciences et Ingénierie des Ressources, Procédés, Produits, Environnement , en partenariat avec URAFPA - UR Animal et Fonctionnalités des Produits Animaux - EA USC (laboratoire) .

Le président du jury était Abderrahmen Bouain.

Le jury était composé de Jean-Noël Gardeur.

Les rapporteurs étaient Othman Jarboui, Ewa Kamler.


  • Résumé

    Se basant sur l'analyse de 11 et 8 traits morphométriques caractérisant le corps et le sac vitellin respectivement chez le brochet et la carpe commune, on a pu montrer un effet significatif du moment d'éclosion, variable selon l'espèce. Chez le brochet, les larves à éclosion précoce sont de plus petite taille à l'éclosion et possèdent un plus fort taux de croissance par comparaison aux larves qui éclosent plus tardivement. Chez la carpe commune, la morphométrie à l'éclosion est plus homogène mais le taux de croissance était meilleur chez les larves à éclosion tardive par comparaison aux larves qui ont éclos plus tôt. Ces effets diffèrent selon la stratégie de reproduction de l'espèce et pourraient être liés aux conditions environnementales et trophiques rencontrées pendant la saison de ponte. A l'éclosion, le corps des larves de brochet qui éclosent en premier (ME1) est plus petit (longueur totale: 8,1 mm ME1 vs 9,5mm ME3 ; p <0,05), les tissus sont moins abondants (poids sec 0,25 mg ind-1 ME1 vs 0,32 mg ind-1 ME3 ; p <0 ,05) moins énergétiques (5,98 J. ind-1 ME1 vs 8,46 J. ind-1 ME3 ; p <0,05) et contiennent moins de protéines (0,17 mg ind-1 ME1 vs 0,22 mg ind-1 ME3; p <0,05) alors que leur sac vitellin est plus important (poids sec 1,44 mg ind-1 ME1 vs 1,33 mg ind-1 ME3 ; p <0 ,05), plus énergétique (38,55 J. ind-1 ME1 vs 36,29 J. ind-1 ME3 ; p <0,05) et contient plus de protéines (0,98 mg ind-1 ME1 vs 0,90 mg ind-1 ME3; p <0,05) par comparaison aux larves qui éclosent à la fin de la période d'éclosion (ME3)

  • Titre traduit

    Hatching time effect on the intra-spawning arval morphology, growth and metabolic efficiencyin Northern pike Esox lucius and common carp Cyprinus carpio


  • Résumé

    Based on the analysis of 11 and 8 morphometric variables of body and yolk sac for pike and common carp larvae, we have shown the existence of a significant hatching time effect dependent on the species. For pike, early hatched larvae have a smaller body size at hatch, faster growth rate and higher yolk use efficiency than late hatched ones. In carp, the initial morphometry of larvae at hatch is more homogenous but growth rate was higher in early late hatched larvae compared to larvae hatched earlier. At hatch, the body of early hatched pike larvae was smaller (total length: 8.1 mm HT1 vs 9.5mm HT3 ; p <0.05), their tissues were less abundant (dry weight 0.25 mg ind-1 HT1 vs 0.32 mg ind-1 HT3 ; p <0.05) less energetic (5.98 J. ind-1 HT1 vs 8.46 J. ind-1 HT3 ; p <0.05) with less protein content (0.17 mg ind-1 HT1 vs 0.22 mg ind-1 HT3; p <0,05) but yolk was more important (dry weight 1.44 mg ind-1 HT1 vs 1.33 mg ind-1 HT3; p <0.05) more energetic (38.55 J. ind-1 HT1 vs 36.29 J. ind-1 HT3 ; p <0.05) with higher protein content (0.98 mg ind-1 HT1 vs 0.90 mg ind-1 HT3; p <0.05) compared to larvae hatched at the end of the hatching period (ME3)


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.