Contribution à l'évaluation de l'interopérabilité sémantique entre systèmes d'information d'entreprises : application aux systèmes d'information de pilotage de la production

par Esma Sioud (Yahia)

Thèse de doctorat en Automatique, traitement du signal et images

Sous la direction de Hervé Panetto.

Le président du jury était Jean-Pierre Bourey.

Le jury était composé de Alexis Aubry, Yves Ducq, Ricardo Jardim-Goncalves, Michaël Petit.


  • Résumé

    Les travaux présentés dans ce mémoire s'inscrivent dans le contexte de systèmes d'entreprises collaboratives. Nous défendons l'intérêt d'évaluer l'interopérabilité étant donné que la question de l'interopérabilité voire plutôt celle de la non-interopérabilité pose de nombreuses problématiques pour les industriels. En effet, la non-interopérabilité engendre des coûts non négligeables dus principalement au temps et aux ressources mises en place pour développer des interfaces d'échange des informations. Ceci influe sur la performance globale des entreprises et précisément sur les coûts et les délais d'obtention des services attendus. Nous proposons ainsi une approche pour mesurer, a priori, le degré d'interopérabilité (ou de non interopérabilité) entre modèles conceptuels de systèmes d'information d'entreprise, afin de donner à une entreprise la possibilité d'évaluer sa propre capacité à interopérer et donc de prévoir les éventuels problèmes avant la mise en place d'un partenariat. Il s'agit ainsi de définir des indicateurs et des métriques tant quantitatifs que qualitatifs, permettant de qualifier l'interopérabilité entre les systèmes d'entreprises et de proposer des stratégies d'amélioration lorsque le niveau d'interopérabilité est évalué comme insuffisant

  • Titre traduit

    Contribution to semantic interoperability assessment for enterprise information systems : application to the manufacturing enterprise environment


  • Résumé

    Within the context of collaborative enterprise information systems, these works aim to propose an approach for assessing the interoperability and the non-interoperability. In fact, the non-interoperability poses a series of challenging problems to the industrial community. Indeed, the non-interoperability leads to significant costs. The majority of these costs are attributable to the time and resources spent to put in place interfaces for exchanging information. This mainly affects enterprise global performance by increasing the cost and the delay to obtain the expected services. We suggest to address enterprise interoperability measurement in order to allow to any enterprise to fully evaluate, a priori, its own capacity to interoperate, and therefore to anticipate possible problems before a partnership. Our works consist in defining indicators and metrics to quantify and then to qualify the interoperability between the enterprise systems and to propose some improvement strategies when the evaluated interoperability level is not sufficient


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.