Hommes d'ordre, sources de désordre : conflits entre civils et militaires, l'exemple du port de Toulon (1715-1815)

par Jean-Charles Marras

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Bernard Peschot.

Soutenue le 18-11-2011

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales de montpellier (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Ce travail traite des confits et des désordres entre les autorités navales de la Marine de Toulon et celles des différentes administrations civiles de la ville. Cette étude est fondée principalement sur l’analyse des correspondances épistolaires des intendants. Le plan s’articule en trois parties. Tout d’abord, les querelles pour le contrôle des différents espaces se trouvant dans l’arsenal et dans la cité. Des luttes qui débouchaient également sur des confits d’intérêts ayant pour sujet des terrains et des bâtiments. À ceux-ci, il fallait ajouter les lieux de désordres comme les espaces publics ou encore l’espace carcéral. Les superpositions de pouvoirs et de juridictions n’ont pas été oubliés comme par exemple à propos des questions de police des ports portant sur les jugements de délits et de crimes ou encore pour des questions de préséance. Nous avons ensuite étudié les approvisionnements d’un port de guerre. Les bois représentaient pour la marine à voile la matière première indispensable. Entre le moment où l’arbre était abattu et son arrivée dans lesateliers de l’arsenal, il existait de nombreuses dififcultés. Le blé et le vin furent aussi très importants pour les ravitaillements des navires. A Toulon les impositions locales sur cette denrée et cet alcool débouchèrent également sur des désaccords. Enfn, il restait à examiner l’inscription maritime et son application censée organiser le recrutement des marins à bord des navires de guerre. Bien que datant de Colbert, cette institution n’était pas toujours bien acceptée par les gens de mer. Les différentes amnisties et grâces contrastaient avec certains châtiments prononcéscontre les fuyards. Les armements et les levées des marins furent des périodes qui concentraient toutes ces luttes.

  • Titre traduit

    Non communiqué


  • Résumé

    The present dissertation deals with the conficts and disorders between Toulon’s naval authorities and those of the city’s various administrative bodies. The study is chiefy based on the correspondence of the intendants. The thesis is organised in three parts. First of all, the quarrels about the control over the different areas in the arsenal and in town, which led to conficts of interest relating to buildings and plots of land. In addition to which one must add areas of public unrest, such as public squares or detention facilities. The superimposition of powers and jurisdictions are taken into account as well,illustrated, for instance, by port policing of crimes and misdemeanours, as well as the order of precedence. – Secondly we considered the supplying of a military harbour. Timber was the essential raw material in the days of a sailing feet. Manydiffculties would arise between the moment when a tree was felled and its arrival in the arsenal workshops. Wheat and wine were also critical for supplying ships. In Toulon local taxes on these commodities also created trouble. – Last to examine were the sea-board conscription and its practices of hiring sailors onto warships. Despite having been founded at the time of Colbert, this institution was not particularly well accepted by seamen. Amnesties and pardons contrasted with harsh punishments inficted on fugitives. Times of military build-up and on-boarding of seamen concentrated all these issues.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.