Corps : Présences et Pensées du Corps dans les "Cahiers" et les oeuvres de Paul Valéry

par Émilie Roger

Thèse de doctorat en Littérature francaise

Sous la direction de Serge Bourjea.

Soutenue le 14-12-2011

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Centre d'études médiévales de montpellier (équipe de recherche) .

Le président du jury était Angela Biancofiore.

Le jury était composé de Serge Bourjea, Angela Biancofiore, Anna Lo Giudice, Jürgen Schmidt-Radefeldt.


  • Résumé

    Comprendre l'Esprit achoppe au Corps : la réflexion sur l'humain menée par Paul Valéry, au delà de la méthode analytique rigoureuse qu'il s'est imposé, ne peut être amputée d'une pensée de la corporalité. Précisément, de la confrontation de la pureté de l'Esprit et de la finitude du corps ancré dans la contingence du Monde jaillit une écriture de la souffrance et du manque affleurant à l'extrême de l'être, entre les limites floues d'un dedans et d'un dehors. Notre recherche tend à cerner les différentes structures scripturales du corps dans l'oeuvre de Valéry afin de révéler une « tache obscure » (ou Quatrième Corps) dans l'écart qui résiste à la transcription mais contient la clef de l'indicible. Les représentations valéryennes du corps, riches et complexes, se partagent entre une pensée organisant le corps en quatre pôles de perception (Mon-Corps, Corps de l'apparence, Corps-Machine, et Quatrième Corps) et une poétique texturisant une chair plurielle, brutalisée ou réifiée, dont les images se moulent sur une psyché prisonnière. En étudiant le mouvement entre pas et danse, le concept de la ritournelle s'impose, sur un schéma identique aux jeux d'écritures valéryens, pour comprendre les (dé)territorialisations multiples d'un corps vers le monde et vers sa profondeur. Valéry tente une cartographie ou « topologie » du corps réel et imaginaire en se référant à des outils biologiques, mathématiques (Riemann) et mythologiques (ouroboros) propices à incarner le passage de l'esprit au corps et surtout de l'ineffable zone corporelle. Enfin, l'approche phénoménologique de Husserl apporte un ultime éclairage sur les modalités d'inscription de la chair dans ses rapports intimes à autrui.

  • Titre traduit

    Non communiqué


  • Résumé

    Understanding the Mind stumbles over the Body: the reflexion on the human led by Paul Valéry, beyond the strict analytical method he set for himself, cannot be severed from a thinking of corporeality. Precisely, out of the confrontation of the purity of the Mind and the finitude of the body anchored in the contingency of the World springs a writing of suffering and longing showing through the surface of the extremity of being, between the blurred limits of an inside and an outside. Our research aims to define the different scriptural structures of the body in the work of Valéry, so as to reveal a « dark stain » (or Fourth Body) in the gap that resists transcription but contains the key to the unspeakable. The Valeryan representations of the body, rich and complexe, are shared between a thinking organizing the body into four poles of perception (« Mon-Corps »,Body of appearance, Machine-Body and Fourth Body) and a poetics texturising a plural, brutalized or reified flesh whose images mold themselves around a trapped psyche. When studying the movement between step and danse, the ritornello concept imposes itself, following an outline identical to the Valeryan play on writing, to understand the multiple (de)territorializations of a body towards the world and towards its depth. Valéry attempts a mapping or « topology » of the real and imaginary body by referring to biological, mathematical (Riemann) and mythological (ouroboros) tools favourable to embodying the passage from mind to body, and especially through the ineffable bodily area. Husserl's phenomenology provides a final light on the way the flesh inscribes itself in its intimate relationship to the other.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.