Traditions indigènes et hellénisme en Égypte lagide : le décret de l'an 23 de Ptolémée Épiphane et les décrets des synodes sacerdotaux de son règne (204-180 a.C)

par Alexandra Nespoulous-Phalippou

Thèse de doctorat en Égyptologie

Sous la direction de Christophe Thiers.

Soutenue le 10-12-2011

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales de montpellier (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean-Claude Grenier.

Le jury était composé de Christophe Thiers, Jean-Claude Grenier, Michel Chauveau, Didier Devauchelle.

Les rapporteurs étaient Michel Chauveau, Didier Devauchelle.


  • Résumé

    Publiées au début du siècle dernier par G. Daressy, les deux stèles conservées au Musée du Caire (RT 2/3/25/7 et JE 44901) constituent les seuls exemplaires connus à ce jour du décret de l’an 23 de Ptolémée Épiphane ; exclusivement rédigées en hiéroglyphique, elles présentent toutefois une parenté formelle et phraséologique avec les décrets des synodes sacerdotaux de ce règne dont certains ont été publiés dans les trois écritures d’usage pour ce type de documents(hiéroglyphique, grec et démotique). Cette étude se propose de fournir une édition normalisée suivant une édition synoptique de ces deux monuments accompagnée d’un apparat critique, d’une traduction, d’un commentaire philologique, de photographies et de fac-similés ; de même, afin d’effectuer l’étude philologique de ces textes, un recueil de traductions réactualisées des trois décrets antérieurs (Décret de Memphis II et les deux décrets dits « de Philae ») est présenté à partir de la version hiéroglyphique. Cette documentation épigraphique officielle, spécifique de l’époque ptolémaïque, constitue des sources de premier ordre pour l’étude des événements politiques qui eurent cours à la fin du règne dePtolémée V Épiphane (204-180 a.C.). L’appréhension de l’évolution des relations entre la Couronne alexandrine et les clergés indigènes s’effectue notamment autour de deux problématiques. La première est constituée par l’hétérogénéité du corpus des actes de ces décrets synodaux. La seconde est celle du paradoxe selon lequel le règne de ce dynaste lagide est présenté comme une étape décisive dans le processus de déclin de l’autorité alexandrine (tant en Égypte qu’en Méditerranée orientale) alors que se multiplie sous son règne la publication de ces décrets mettant toujours plus en avant l’évergétisme dont a fait preuve le souverain envers les divinités et la population égyptiennes.

  • Titre traduit

    Native Traditions and Hellenism in Ptolemaic Egypt : the Decree of the 23th year of Ptolemy Epiphanes and the Decrees of Priestly Synods under this Reign (204-180 BC)


  • Résumé

    Published in the early century by G. Daressy, the two stones from the Cairo Museum (RT 2/3/25/7 and JE 44901) are the only known copies to-date of Ptolemy Epiphanes’ decree written in year 23 BC ; although exclusively written in hieroglyphic text, they clearly present formal and phraseological similarities with the decrees from the priestly synods of that reign, decrees which some of them were published in the three used kinds of writing (hieroglyphic, greek and demotic). This study aims to provide a normalized version following a synoptic version of those two monuments. It is accompanied by a critical apparatus, a translation, philological commentaries, photographs and facsimiles. Also, in order to present an accurate philological study of the texts, an upto- date translation of the three previous decrees (Decree of Memphis II and the two other said “Decrees of Philae”) is provided, based on the hieroglyphic version.This official epigraphic documentation, specific to the Ptolemaic period, forms a strong knowledge base that provides valuable insights on the political events which occurred at the end of Ptolemy Epiphanes’ reign (204-180 BC). The understanding of the relationship evolution between the Alexandrian Crown and the indigenous clergies relates to two problems. On one hand, the heterogeneity of the corpus acts these synodal decrees are part of. On the other hand, the paradox that constitutes this Ptolemaic dynast’s reign, presented as a key factor in the decline of the Alexandrian authority (in Egypt as well as in the Eastern Mediterranean regions), when numerous decrees were published stating the openhandeness towards the divinities and the Egyptian people.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.