Les chemins du paysage : quatre artistes voyageurs autour de la Méditerranée (1780-1840). Jérôme-René Demoulin, Jacques Moulinier, François Liger, Antoine-Laurent Castellan

par Zenon Mezinski

Thèse de doctorat en Histoire de l'art moderne

Sous la direction de Laure Pellicer.

Soutenue le 14-12-2011

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales de montpellier (équipe de recherche) .

Le président du jury était Philippe Bordes.

Le jury était composé de Laure Pellicer, Philippe Bordes, Anna Ottani Cavina, Michel Hilaire.


  • Résumé

    Entre 1780 et 1830, la conception du paysage évolue radicalement. Au tournant des XVIIIème et XIXème siècles, Rome accueille une fraternité d’artistes qui construisent un nouveau regard sur l’architecture et la nature, qui se place aux origines du paysage moderne. Les itinéraires artistiques de quatre paysagistes français, Jérôme-René Demoulin (1758-1799), Jacques Moulinier (1757-1828), François Liger (1757-?) et Antoine-Laurent Castellan (1772-1838) appartenant à cette même génération, constituent le sujet de notre étude. Entretenant tous un lien avec la ville de Montpellier, ces hommes, exerçant la profession de « dessinateurs voyageurs », empruntent des grands itinéraires à travers une Europe en guerre. Engagés au sein de missions scientifiques ou de voyages pittoresques, ces artistes réalisent une moisson de dessins depuis Madrid jusqu’à Constantinople. Cette étude se donne comme objectif premier de (re)constituer le parcours et la production de chacun des artistes afin de nous approcher de leur personnalité artistique. Le musée Fabre de Montpellier conserve, disséminée dans ses collections, une grande partie de ces dessins de voyage. Ainsi, un travail considérable de réattribution fut nécessaire afin d’élaborer quatre catalogues rigoureux et inédits relatifs à chaque artiste (450 dessins au total). Dans un second temps, l’analyse de ces corpus retrouvés et augmentés, donne à voir la place de chacun dans les tendances artistiques contemporaines. Ne formant ni un groupe, ni un échantillon d’étude, ces quatre hommes représentent en fait, par leur parcours et leur production, un fragment des pratiques contemporaines du paysage, depuis les vues pittoresques de Jacques Moulinier, héritières du XVIIIème siècle, jusqu’à l’intuition d’Antoine-Laurent Castellan, qui réalise des études dans la forêt de Fontainebleau dès 1819, préfigurant alors lesdéveloppements futurs du genre du paysage.

  • Titre traduit

    Ways of landscape : four artists travelling around Mediterranean Sea, (1780-1840). Jérôme-René Demoulin, Jacques Moulinier, François Liger, Antoine-Laurent Castellan


  • Résumé

    Between 1780 and 1830 the conception of landscape, changed radically. At the turn of XVIIIth and XIXth centuries a brotherhood of artists were in Rome who had a new concept of the relationship between architecture and nature. The aesthetic journeys undertaken by these four Frenchmen of the same generation, Jérôme-René Demoulin (1758-1799), Jacques Moulinier (1757-1828), François Liger (1757-?) and Antoine-Laurent Castellan (1772-1838) are the subject of this study. Whilst following their profession as artists, travellers and making long journey across Europe in time of war, they maintained their link with the city of Montpellier. Involved at the heart of scientific investigations or making journeys in pursuit of the picturesque, these men made a harvest of designs from Madrid to Constantinople. The object of this study is firstly torediscover the individual journeys and drawings of each one and to come close to their individual aesthetic. The musee Fabre at Montpellier holds a large proportion of the drawings made during their travels within its collections. Thus in order to complete a definitive catalogue for each of these artists, 4 new catalogues from a total of 450 designs, a great deal of exacting research was necessary. Secondly to analyse each body of work to discover the place each one held in contemporary artistic trends more exacting study was required. These men form neither a group or a sample study. By their works and travels they represent a fragment of the landscape work of their time. Inheritors of their ideas in the XIXth century from the picturesque views of Jacques Moulinier, to the intuition of Antoine-Laurent Castellan, who made his studies in the forest of Fontainebleau from 1819, prefigure the future concepts of landscape.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.