La sensibilité du sujet : une nouvelle anthropologie psychanalytique

par Myriam Dal-Palu

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jean-Bernard Paturet.

Soutenue le 30-11-2011

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales de montpellier (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jeanne Mallet.

Le jury était composé de Jean-Bernard Paturet, Bernard Andrieu, Jacques Gleyse.

Les rapporteurs étaient Jeanne Mallet, Bernard Andrieu.


  • Résumé

    La sensibilité est souvent assimilée à cette part de l’homme peu fréquentable, subversive, empêchant la maîtrise toute, dans une civilisation dominée par le contrôle, la rentabilité et les technosciences. La question de la sensibilité se limite souvent à une approche parcellaire de la culture des sens. C’est pourquoi nous avons approfondi notre réflexion d’un point de vue épistémologique pour en cerner davantage les enjeux pour la clinique et en déduire une réflexion enrichissante pour le champ éducatif, dont le résultat témoigne d’un entrelacs constant entre réflexion, pratique, analyse et recherche. Pour ce faire, notre méthodologie de recherche a pris appui sur une approche résolument psychanalytique, à partir du noeud borroméen de Jacques Lacan. Ainsi, nous poserons que l’Homme est fragile par sa dimension paradoxale : appelé à jouir par sa dimension incarnée, il se retrouve à être sexué et mortel, confronté ainsi à une finitude le marquant du sceau du « Pas Tout », et qu’il est riche potentiellement par ce que nous nommerons sa dimension ternaire ou Tridimensionnelle – soma (le corps) – psyché (l’âme) - pneuma (l’esprit) – afin de prendre en compte non seulement ses potentialités somatiques, psychiques mais aussi pneumatiques. Nous soulignerons que la sensibilité a été régulièrement pensée en termes de « dualité » et non dans une logique de « ternarité ». Puis nous proposerons une conceptualisation ternaire, borroméenne et paradoxale de la Sensibilité du Sujet, espérant apporter une certaine stabilité et consistance à ce concept, à partir d’une clinique psychanalytique, pour l’éducation d’un Sujet vivant en de-venir.

  • Titre traduit

    The Subject’s Sensibility


  • Résumé

    Sensibility often relates to that part of man that is disreputable, subversive, refraining man’s total self-control in a civilisation obsessed with control, profitability and technoscience. The topic of sensitivity often limits itself to the fragmented approach of the culture of senses. That is the reason why we have focused our attention upon the epistemological angle in order to further understand what is at stake for the clinic and draw a valuable reflection out of it for education, whose result reveals the constant interaction between thought, practice, analysis and research. To achieve this, our methodology of research is centred upon a highly psychoanalytic approach, based on Lacan’s Borromean knot. Thus, we postulate that Man is fragile through his paradoxical dimension: he finds himself a sexual and mortal being making the most of himself through his incarnate dimension and is faced with a finiteness that binds him to the “notall”. Furthermore, he has such a rich potential drawn upon the ternary or three-dimensional dimension–i.e. soma (the body), psyche (the soul), pneuma (the spirit)–that he has become aware of his somatic, psychic as well as pneumatic potentialities. We want to highlight the fact that Sensibility has been regularly thought in terms of “duality” rather than a logic of ternarity. We propose that the Subject’s Sensibility be based upon a ternary, Borromean and paradoxical conceptualisation with a view to bring some stability and consistence to this very concept through a psychoanalytical clinic for the education of a living Subject to be-come.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.