Les industries lithiques taillées du site de Proskynas, Grèce Centrale (Néolithique Récent / Bronze Ancien) : caractérisation et contexte régional

par Ioannis Manos

Thèse de doctorat en Histoire de l’Art et Archéologie. Préhistoire, Protohistoire, Paléoenvironnements Méditerranéens et Africains

Sous la direction de Josette Renard et de Georgia Kourtessi-Philippaki.

Soutenue le 14-12-2011

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Archéologie des sociétés méditerranéennes (laboratoire) .

Le président du jury était René Treuil.

Le jury était composé de Josette Renard, Georgia Kourtessi-Philippaki, Janusz Krzysztof Kozłowski, Pierre Allard.


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est la caractérisation technologique et typologique des industries lithiques du site de Proskynas en Grèce Centrale durant le Néolithique Récent (NR) et le Bronze Ancien (BA). En comparant ce corpus avec les industries lithiques régionales publiées jusqu’à présent et en contrôlant les techniques par l’expérimentation archéologique, cette étude révèle la contribution de l’industrie lithique dans la compréhension de la transition du Néolithique Récent au Bronze Ancien. L’approche méthodologique envisage une description analytique de tous les objets débités. L’analyse de la base de données ainsi constituée se fonde sur l’étude technologique et typologique approfondie par matière : obsidienne, silex chocolat et silex brun clair. Cette méthode permet de reconstituer mentalement les chaînes opératoires mises en œuvre et de reconnaître les gestes techniques appliqués. La composition des descripteurs analytiques et le croisement multi varié intra-situ et inter-situ des résultats obtenus révèlent une production de lames et d’éclats sur matières locales et importées. La variabilité régionale des chaînes opératoires et des supports débités caractérise le NR. Le BA affiche une grande homogénéité dans les conceptions opératoires et une remarquable standardisation des lames débitées surtout sur obsidienne. L’analyse typologique privilégie la description détaillée des produits confectionnés en outils (supports et retouche). La typologie des outils retouchés, la morphométrie des produits exploités bruts de débitage et sans traces d’utilisation macroscopiques sont des facteurs qui varient aussi bien entre les trois matières principales qu’entre les deux périodes (NR et BA).

  • Titre traduit

    Non communiqué


  • Résumé

    The objective of this thesis is the technological and typological characterization of the lithic industries at the site of Proskynas in Central Greece during the Late Neolithic (LN) and the Early Bronze Age (EBA). By comparing this corpus with the regional lithic industries published to date and by verifying manufacturing techniques through archaeological experimentation, this study elucidates the contribution of the stone industry to the understanding of the transition from the Late Neolithic to Early Bronze Age.The methodological approach envisages an analytical description of all the produced objects. The analysis of the database so constituted is based on the technological and typological study deepened by material: obsidian, chocolate silex and light brown silex. This method allows to reconstitute mentally the chains operating implemented and to recognize technical gestures applied. The composition of the analytical descriptors and the intersection multi-varied intra-situ and inter-situ of the obtained results reveal a production of blades and flakes on local and imported materials. The regional variability of operating chains and of debited supports characterizes the LN. The EBA shows a great homogeneity in the operational conceptions and a remarkable standardization of blades produced especially on obsidian. The typological analysis emphasizes the detailed description of tools manufactured (supports and retouch). The typology of the retouched tools, the morphometrie of the products exploited raw debited and without macroscopic traces of use are factors which vary between the three major materials and the two periods (LN and EBA).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.