Système d'indicateurs spatialisés pour la gouvernance territoriale : application à l'occupation de sols en zone périurbaine languedocienne

par Maud Balestrat

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Philippe Tonneau.

Soutenue le 29-06-2011

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Dynamiques spatiales, developpement territorial, gestion agro-environnementale et systemes d'info. (laboratoire) .


  • Résumé

    En France, les phénomènes de périurbanisation imposent une réflexion sur les conditions d’un développement urbain durable. En zone languedocienne, dans un contexte de forte attractivité démographique, l'urbanisation rapide et mal maîtrisée se fait aux dépens des terres agricoles les plus productives de la région, sur la plaine littorale. L’évolution des demandes sociales et les enjeux autour de la sécurité alimentaire mondiale interrogent sur la façon dont les politiques de planification périurbaine intègrent le foncier agricole. Pour objectiver les débats et appuyer les décisions, les instances agricoles expriment des besoins urgents en indicateurs spatialisés. L’objectif de cette thèse est de proposer une démarche de co-construction d’un système d’indicateurs pour suivre les processus d’artificialisation des terres. Modélisation systémique et concertation itérative ont été retenues comme les approches adaptées pour guider le processus de constitution et de sélection des indicateurs. Cette recherche revisite le modèle DPSIR en l’adaptant au concept de système territorial et propose d’organiser la participation des acteurs pour garantir une légitimité d'utilisation des indicateurs. L’application de la méthode, inscrite dans des impératifs d’opérationnalité, porte sur la production et la mise à disposition en ligne d’un ensemble organisé de 141 indicateurs spatialisés liant l’évolution du capital foncier à celle de la tache artificialisée languedocienne.

  • Titre traduit

    Spatial Indicator System for Territorial Governance : an Application to Land Cover in Languedoc Suburban Areas


  • Résumé

    In France, suburbanization phenomena impose to think the conditions for sustainable urban development. In the Languedoc region, in a context of a strong demographic attractiveness, fast and uncontrolled urbanization happens at the expense of the most productive farmland in the region, on the coastal plain. The evolution of social demands, as well as issues around food security on a world scale, raise the question how suburban planning policies deal with the agricultural land issue. In order to objectify discussions and support the decisions, the agricultural authorities have expressed an urgent need for spatial indicators. The objective of this thesis is to propose an approach to co-build a system of indicators so as to monitor the land urbanization process. Systems modeling and iterative consultation were chosen as the appropriate approaches to lead the making up process and the selection of indicators. This research revisits the DPSIR model by adapting it to the concept of territorial system and proposes to organize the participation of stakeholders to ensure legitimacy for the use of indicators. The method application, part of the operational requirements, covers the production and availability online of a structured set of 141 spatial indicators linking the evolution of land assets and the one of the languedocian “artificialized patch”.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.