Simulation motrice et perception d'objets manipulables : quand l'action potentielle contribue à l'identification de la couleur

par Laurent Ferrier

Thèse de doctorat en Psychologie. Psychologie Cognitive et Expérimentale

Sous la direction de Manuel Jiménez.

Soutenue le 17-06-2011

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Laboratoire de psychologie (équipe de recherche) .

Le jury était composé de Rémy Versace, Yann Coello, Denis Brouillet, Michel Launay, Stéphane Rousset.

Les rapporteurs étaient Rémy Versace, Yann Coello.


  • Résumé

    L’effet de potentialisation motrice, initialement décrit par Tucker et Ellis (1998), correspond au bénéfice entrainé par l’action potentielle évoquée par la perception d’objets manipulables en lien avec le dispositif de réponse. Cet effet a été observé dans de nombreux contextes expérimentaux. Toutefois, il semble que cet effet ne s’observe pas lorsque la tâche des participants ne porte pas directement sur une caractéristique requise pour le contrôle de l’action (Tipper, Paul & Hayes, 2006) ou qui n’entraîne pas suffisamment d’attention sur l’objet (Ellis, Tucker, Symes & Vainio, 2007 ; Symes, Ellis & Tucker, 2005). Le cas particulier de l’identification de la couleur est un exemple dans lequel cet effet n’est généralement pas constaté (Symes et al. 2005 ; Tipper et al. 2006). En s’appuyant sur des travaux qui proposent une alternative aux théories dissociatives classiques du système visuel (Creem & Proffitt, 2001 ; Frey, 2007 ; Young, 2006 ; Derbyshire, Ellis & Tucker, 2006) et qui se basent essentiellement sur des processus de résonance motrice et de simulation comme condition nécessaire à l’identification et à la reconnaissance (Rizzolatti & Matelli, 2003 ; Bar, 2007 ; Berthoz & Petit, 2003), cette thèse a pour objet de spécifier les conditions d’observation du phénomène de potentialisation motrice en tâche d’identification chromatique. Pour ce faire, nous avons adapté le paradigme SRC modifié de Tucker et Ellis (1998) et le protocole d’amorçage développé par Phillips et Ward (2002) à l’étude de l’identification des couleurs d’objets manipulables. Les résultats que nous avons obtenus montrent une interaction entre l’identification de la couleur et les simulations motrices associées à la perception d’objets manipulables. Ces résultats sont discutés en faveur des modèles qui cherchent à réconcilier les approches écologiques et représentationnelles de la perception ainsi que de ceux qui insistent sur la nature profondément proactive et simulationniste du système perceptif.

  • Titre traduit

    Motor simulation and perception of graspable objects : when potential action contribute to the identification of the color


  • Résumé

    Potentiation of action effect, originally described by Tucker and Ellis (1998), corresponds to the advantage led by action evoked by the perception of graspable objects related to the response device. These effects have been reported for many experimental conditions. However, this effect is not observed when the task is not directly about a characteristic required for action control (Tipper, Paul & Hayes, 2006) or when it does not allowed for enough attention on the object (Ellis, Tucker, Symes & Vainio, 2007; Symes, Ellis & Tucker, 2005). Color perception and identification is a particular case where these effects are generally not observed (Symes et al. 2005; Tipper et al. 2006). Relying on recent works that propose an alternative to theories of classic dissociation of the visual system (Creem & Proffitt, 2001; Frey, 2007; Young, 2006; Derbyshire, Ellis & Tucker, 2006) and that are essentially based on motor resonance and simulation processes as a condition to identification and recognition (Rizzolatti & Matelli, 2003; Bar, 2007; Berthoz & Petit, 2003), this thesis aims to specify the conditions of observation of a potentiation of action phenomenon in a chromatic identification task. To that end, we have adapted the SRC paradigm (stimulus response compatibility) modified by Tucker and Ellis (1998) and the priming paradigm developed by Phillips and Ward (2002) to study color identification of graspable objects. Results we obtain shows an interaction between the identification of color and the motor simulations associated with the perception of graspable objects. We discuss our results in the light of models which tend to reconcile ecological and representational approaches of perception as well as those which insist on the deeply proactive and simulationist nature of the perceptual system.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.