Analyse de l’évolution du monde de la presse écrite au travers de l'étude de pratiques émergentes contemporaines regroupées par la notion de journalisme participatif

par Marie-Caroline Heïd

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Denis Benoit.

Soutenue le 31-05-2011

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Laboratoire d'etudes et de recherches appliquees en sciences sociales (équipe de recherche) .

Le jury était composé de Denis Benoit, Sylvie Leleu-Merviel, Arnaud Mercier, Pina Lalli, Mihaela Tudor.

Les rapporteurs étaient Sylvie Leleu-Merviel, Arnaud Mercier.


  • Résumé

    Cette thèse s’attache à comprendre les rapports sociaux qui se jouent dans les pratiques de journalisme dit participatif dans l’objectif d’appréhender l’évolution du monde de la presse écrite en France. Pour saisir le sens du phénomène dans sa globalité, nous proposons un modèle qui s’inscrit dans les approches de la complexité (Morin, 1990), du systémisme (Watzlawick, 1972) et du constructivisme (Le Moigne, 1995). Le modèle d’analyse est construit sur trois niveaux inspirés par ceux définis dans la construction sociale des usages (Proulx, 2005) : le micro-social pour l’étude des pratiques sur les sites web de journalisme dit participatif, le méso-social pour l’étude de l’émergence du phénomène dans le monde de la presse écrite, et le niveau macro-historique pour l’étude de formes d’amateurisme récurrentes dans l’histoire du journalisme. Ce découpage de la situation s’opère autour d’un canevas méthodologique qualitatif qui prend appui sur des méthodes adaptatives parmi lesquelles la sémiotique situationnelle (Mucchielli, 2008), l’analyse institutionnelle (Lourau, 1969) ou encore l’analyse de l’imaginaire technique (Flichy, 2001).

  • Titre traduit

    The analysis of the newspaper's evolution through the contemporary pratices studied for the sake participative journalism


  • Résumé

    This thesis is bound to the comprehension of social links taking part in the applications of the journalism called participative tending to apprehend the french evolution of the written press. In order to grasp the meaning of the phenomenon in all its entirety , an example is proposed in terms of the approaches concerning the complexity (Morin, 1990), the systemism (Watzlawick, 1972) and the constructivism (Le Moigne, 1995). The analytical pattern is built on tree levels inspired by those defined in the social construction of applications (Proulx, 2005): the micro-social usage particive journalism on web-sites, the meso-social concerning the research on the brought-up phenomenon in written press, and the macro-historical level tending to the amateuriscal recurrent forms in the history of journalism. The cutting situation rises out around a canevas of qualifitative methodologies resting on suitable methods amongst which the situational semiotic (Mucchielli, 2008) the institutional analysis (Lourau, 1969) or the analysis of the technical conception (Flichy, 2001).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.