Le marché universitaire des langues au Maroc : usages et représentations sociolinguistiques

par Ilham El Madani

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Henri Boyer.

Soutenue le 18-03-2011

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Laboratoire de linguistique diachronique, de sociolinguistique et de didactique des langues (équipe de recherche) .

Le jury était composé de Henri Boyer, Mohamed Embarki, Mohamed Infi, Teddy Arnavielle.

Les rapporteurs étaient Mohamed Embarki, Mohamed Infi.


  • Résumé

    Cette thèse présente une étude des représentations et des attitudes linguistiques des étudiants envers les langues répandues à l’université marocaine. Nous nous sommes intéressée à leur rapport avec leur langue d’origine et les langues étrangères, à savoir le français et l’anglais. Les résultats révèlent que ces jeunes ont une attitude très favorable envers les langues étrangères. Notre étude vise également à examiner la valeur économique des langues ainsi que les facteurs qui déterminent l’emploi des compétences linguistiques dans les entreprises. Les résultats montrent queces dernières privilégient les langues étrangères et le multilinguisme en général pour les échanges dans leur société. Elles escomptent de leurs employés une parfaite connaissance des langues étrangères. Cette étude traite également du contact et du conflit des langues et on prend comme cas l’université marocaine, nous somme intéressée à savoir s’il existe un contact ou conflit entre les langues répandues dans l’université marocaine. Notre étude pose enfin un regard sur l’interculturel, nous voulons savoir ce qui se passe lors d’une interaction entre des locuteurs appartenant, au moinspartiellement, à des communautés culturelles différentes même s’ils parlent la même langue.

  • Titre traduit

    The university market of languages in Morocco : usages and sociolinguistic representations


  • Résumé

    This thesis presents a study of the representations and attitudes of students towards languages studied in Moroccan university. It focuses on their relationship to their language of origin and foreign languages, namely French and English, and to cultural diversity. Our study also aims at examining the economic value of the languages as well as the factors which determine the use of language skills in companies. The results reveal that these students have an attitude too favorable towards foreign languages. The results reveal that these last ones privilege the foreign languages and the multilingualism in general for the exchanges in their company. They esteem from their employees a perfect knowledge of the foreign languages. This study also treats the contact and the conflict of the languages and we take as case the Moroccan university, we are interested to know if there is a contact or a conflict between the languages spread in the Moroccan university. Our study also puts a glance on the intercultural; we want to know what happens during an interaction between speakers belonging, at least partially, to different cultural communities even if they speak in the same language.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.