Contrôlabilité et complexité : Essai sur la plausibilité de lectures formelles et informelles

par Adrien Bonache

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Yves Dupuy.

Soutenue le 16-09-2011

à Montpellier 2 , dans le cadre de Économie et Gestion de Montpellier (École Doctorale ; 2009-2014) , en partenariat avec MRM / CREGOR - Centre de Recherche en Gestion des Organisations (laboratoire) .

Le jury était composé de Yves Dupuy, Philippe Lorino, Dominique Métras, Agnès Mazars-Chapelon.

Les rapporteurs étaient Hervé Alexandre, Albert David.


  • Résumé

    Objectif – Cette thèse vise à montrer dans quelle mesure les membres d'une organisation peuvent contrôler des situations de gestion complexes. Cette question de recherche est traitée en adoptant deux angles d'analyse. D'une part, nous considérons les liens entre contrôlabilité et complexité, sous l'angle formel. D'autre part, nous traitons cette question, sous l'angle informel.Méthodes – Pour aborder cette question formellement, nous testons la présence de chaos dans des ventes de biens à la mode avec deux méthodes : une estimation, robuste au bruit, de l'exposant maximum de Lyapunov et la dimension de corrélation. Puis, nous évaluons l'horizon de prévisibilité de ces ventes pour savoir dans quelle mesure les membres de l'organisation, chargés du budget, peuvent contrôler ces ventes présentant une « complexité restreinte » au sens de Morin. Pour traiter de cette question de manière informelle, une étude de cas a été réalisée pour montrer qu'il est possible de contrôler des systèmes complexes, présentant un fort couplage au sens de Perrow, en utilisant les solutions mises en avant par la théorie des organisations hautement fiables.Résultats – Que l'on aborde la question des liens entre contrôlabilité et complexité sous l'angle formel ou informel, il apparaît que les membres d'une organisation peuvent contrôler des situations de gestion complexes, de façon décentralisée, dans la mesure où ils possèdent une marge de manœuvre.

  • Titre traduit

    Controllability and Complexity : On the Plausibility of Formal and Informal Perspectives


  • Résumé

    Objective – This PhD thesis aims at showing to what extent the members of an organization can control complex management situations. This research question was addressed by adopting two perspectives. We mathematically considered the link between complexity and controllability in the one hand. On the other, weddressed this issue by adopting organizational perspectives.Methods – To address mathematically this matter, the presence of chaos was tested, in some sales of fashion goods, by two methods: an estimation of Lyapunov exponent which is robust to noise and correlation dimension. Then, predictability horizon was estimated in order to know to what extent the members of an organization who set the budget can control these “complex” sales, in Morin's restricted sense. In order to informally deal with this issue, a case study was realized to show that it is possible for the members of an organization to control complex and tight coupled systems, in Perrow's sense, by using the guidelines of the High Reliability Theory.Results – Whatever perspective we take, it appears that the members of an organization can control complex management situations in a decentralized way to the extent that they have a certain amount of latitude.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.