Évaluation et modélisation de la qualité de vie des patients traités pour un cancer de la prostate.

par Tu Phung Thi Thanh

Thèse de doctorat en Santé publique, environnement et société

Sous la direction de Jean-Pierre Daures.

Soutenue le 11-03-2011

à Montpellier 1, dans le cadre de I2S - Information, Structures, Systèmes, en partenariat avec LBESP - Laboratoire de Biostatistique, Epidémiologie et Santé Publique (laboratoire) .

Le président du jury était Paul Landais.

Le jury était composé de Jean-Pierre Daures, Paul Landais, Xavier Rebillard.

Les rapporteurs étaient Gérard Duru, Roland Sambuc.


  • Résumé

    Évaluation et modélisation de la qualité de vie des patients traités pour un cancer de la prostate.Le cancer de la prostate « CaP » est le cancer le plus fréquent en France, chez l'homme avec 72.5000 nouveau cas chaque année. Il y a quelques années la problématique du CaP était d'augmenter le taux de survie, à présent elle se concentre sur l'amélioration de la «QdV» des patients. La plupart des études de QdV de patients atteints de CaP utilisent des questionnaires de QdV qui conduisent à la construction d'échelle de QdV ne donnant pas d'information sur l'utilité individuelle. Il nous parait donc essentiel d'évaluer d'une part la QdV des cas incidents ou avec progression / récidive (tous les types confondus) afin de connaître pour chaque type de prise en charge la QdV et d'estimer d'autre part son utilité par la méthode dite de Standard Gamble. Ces deux aspects de la QdV répondent à une réalité clinique et à un besoin évaluatif et comparatif voire médico-économique (analyse en QALYs ou Espérance de vie ajustée sur la QdV). Nous avons mené une étude de type cohorte-prospective de 305 patients traités pour un CaP dans le département de l'Hérault de du Gard. Le recueil de données était effectué à partir de 7 questionnaires de QDV « standardisés et validés en France » et l'utilité étaient renseignés avant le début du traitement à 2 mois, 6 et 12 mois après le début du traitement. L'étude retrouvait que la QdV des patients était différents selon les modalités thérapeutiques. Les patients dans le groupe « prostatectomie » avaient plus de dysfonctions sexuelles et problèmes d'incontinence urinaire. Les patients dans le groupe « radiothérapie » avaient plus de dysfonctions intestinales et des symptômes liés au traitements hormonaux du CaP. Les symptômes liés aux troubles hormonaux du CaP, les dysfonctions sexuelles, l'insomnie, l'incontinence urinaire, et la somme de co-morbidités sont des facteurs prédictifs significatifs de l'utilité.

  • Titre traduit

    Evaluation and modelisation of quality of life of patients treated for prostate cancer.


  • Résumé

    Treatments for prostate cancer "PCa" are almost equivalent in terms of survival; however,they can provoke different side effects affecting quality of life "QoL" patients. It is thereforeessential to assess on one hand the QoL of patients newly diagnosed with PCa as wells asthose newly diagnosed with a recurrence of PCa to know the quality of life associated witheach kind of treatment is and on the other hand to evaluate their utility scores by the methodof “ Standard Gamble”. We conducted a prospectively cohort study of 305 patients treated forPCa in the departments of Hérault and Gard. The study found that QoL of patients wasdifferent according to treatment modalities. Patients in the group "prostatectomy" had moresexual dysfunction and urinary incontinence. Patients in the group “radiotherapy" had morebowel dysfunction and symptoms related to hormone treatment. Symptoms related tohormonal disorders of PCa, sexual dysfunction, insomnia, urinary incontinence, and the sumof co-morbidities are significant predictors of utility score.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine-Unité pédagogique médicale.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.