Un étude économique de la préférence pour le pouvoir

par Pierre-jean Cottalorda

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Marc Willinger.

Le jury était composé de Marc Willinger, Daniel Serra.

Les rapporteurs étaient Guillaume Hollard, Bernard Ruffieux.


  • Résumé

    Ce travail étudie la préférence pour le pouvoir, de sa définition à sa rencontre en laboratoire ou sur le terrain, de manière expérimentale. Nous construisons cette thèse autour de trois questions : qu'est-ce que le pouvoir et la préférence pour le pouvoir ? Comment l'identifier, en la distinguant des autres types de préférences sociales ? Quels sont les éléments, conditions d'expériences ou situation des sujets, qui l'affectent ? Nous définissons le pouvoir comme une capacité à caractère dispositionnel, qui peut être mise en application, ou non. Ceci nous permet de définir ensuite la notion de préférence pour le pouvoir qui n'est autre qu'une version formalisée de celle de volonté de puissance que l'on rencontre depuis l'antiquité. Nous définissons alors quatre types de préférence : préférence pure ou instrumentale pour le pouvoir potentiel ou effectif. Dans la deuxième partie nous construisons un modèle de pouvoir que nous testons en laboratoire. Nous identifions cette préférence pour le pouvoir sous ses quatre aspects, ce qui est le résultat central de ce travail. Nous cherchons ensuite à comprendre ce qui impacte cette préférence, pour observer que seul le genre a un effet important. Nous mesurons enfin cette préférence, pour découvrir qu'il peut exister une relation importante de corrélation entre préférence pure pour le pouvoir potentiel et pour le pouvoir effectif. La troisième partie a pour but d'étudier ces comportements de préférence pour le pouvoir chez des décideurs dans le cadre du monde synthétique d'Eve Online qui, nous l'observons, constitue à ce titre un bon substitut au laboratoire. De manière contre intuitive, nos observations montrent que les décideurs du monde virtuel ne manifestent pas plus de préférence pour le pouvoir que les autres sujets.

  • Titre traduit

    An economic study of preference for power.


  • Résumé

    The goal of this thesis is to study preference for power from its definition to laboratory and field experiments. We construct this thesis around three questions: What are power and preference for power ? How to identify this preference and how to distinguish it from other social preferences ? What are the elements, experimental conditions and settings that have an impact on it ? We define power as a dispositional capacity. Hence, preference for power is a formalized version of the power motive and we distinguish four types: pure or instrumental preference for potential or effective power. In the second part of this thesis, we design a model of power and we test it in the laboratory. We identify the four types of preference for power which is the central result of this work. Then, we show that treatment effects are almost nonexistent whereas we find a strong gender effect. We finally measure this preference and find a strong correlation between pure preference for potential power and for effective power. The aim of the third part is to study this behavior in a decision maker population of the Eve Online synthetic world. We first show that field experiments in Eve Online are a good proxy for the lab. We then observe that decision makers don't manifest a stronger preference for power that other subjects.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.