Étude de la masse buccale des ammonites : implications paléobiologiques et évolutives

par Isabelle Kruta

Thèse de doctorat en Sciences de la nature et de l'homme. Paléontologie

Sous la direction de Fabrizio Cecca et de Isabelle Rouget.

Le président du jury était Philippe Janvier.

Le jury était composé de Neil H. Landman, Paul Tafforeau.

Les rapporteurs étaient Pascal Neige, Federico Olóriz Sáez.


  • Résumé

    La masse buccale des ammonites recèle des données utilisables en paléobiologie et en phylogénie. L'exploration des chambres d'habitation de spécimens remarquablement bien préservés, a permis la découverte de plusieurs éléments de la masse buccale chez Didymoceras, Rhaeboceras et Baculites et une nouvelle organisation de la microstructure a été identifiée chez les ammonites. Grâce à l'utilisation de techniques d'imagerie 3D utilisées pour la première fois chez les ammonites (CTscan, PPC-SR-μCT), la morphologie de la radula a été observée chez 3 spécimens de Baculites et un spécimen de Rhaeboceras. Une hypothèse de mode alimentaire pour les ammonites possédant une mâchoire de type aptychus a été proposée, leur alimentation reposerait sur des organismes appartenant au plancton s. L. Et plus particulièrement au zooplancton. Elle est renforcée par la découverte de restes d'organismes dans la masse buccale d'un spécimen de Baculites.


  • Résumé

    The buccal mass of ammonites can be used for paleobiological and phylogenetical studies. The exploration of the body chamber of exceptionally well-preserved specimens allowed to discover new buccal mass elements in Didymoceras, Rhaeboceras and Baculites and a new type of microstructre was identified in ammonites. Thanks to 3D imaging, used for the first time in ammonites (CTscan, PPC-SR-μCT), the morphology of the radula could be observed in three specimens of Baculites and one specimen of Rhaeboceras. After the morphological analyses of the jaw elements and the comparison with recent cephalopods, it was suggested that ammonites with aptychus jaws fed on organisms belonging to the plankton sl. , and more precisely zooplankton. It was reinforced by the discovery of organisms rests that could belong to the zooplankton in the buccal mass of one specimen of Baculites.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (251 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 217-241

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2011 -- 31

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 11 MNHN 0031
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.