Évolution des Aradidae (Insectes, Hétéroptères) et écologie en milieu forestier

par Lorène Marchal

Thèse de doctorat en Sciences de la nature et de l'homme. Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Éric Guilbert.

Le président du jury était Philippe Grandcolas.

Le jury était composé de Philippe Keith, Thierry Noblecourt.

Les rapporteurs étaient Frédéric Gosselin, Finn Kjellberg.


  • Résumé

    Au sein des Pentatomomorpha (Insectes, Hétéroptères), les Aradidae forment un groupe de punaises mycétophages présentant plusieurs degrés de réduction alaire. Ce groupe est cependant peu étudié à l’heure actuelle. Le but de ce travail est d’une part d’apporter des informations sur l’habitat de ces espèces forestières inféodées au bois mort, et d’autre part d’établir une première phylogénie cladistique du groupe. Les relations entre des caractéristiques écologiques de l'habitat des espèces et les hypothèses d'évolution, comme le développement des ailes, sera abordé. Dans un premier temps, l’écologie du groupe a été étudiée en forêt de Fontainebleau et de Rambouillet (France). Les caractéristiques des pièces de bois où se trouvent et se reproduisent les espèces les plus courantes ont été étudiées, et leur abondance a été mise en relation avec des variables à plus grande échelle tels que le volume et la surface de bois mort sur les placettes d’étude. Les résultats montrent l’importance de la disponibilité de bois mort frais de chêne et de charme pour les espèces Aneurus avenius, tandis qu’Aneurus laevis présente un spectre d’hôte plus large en termes de décomposition du bois. Pour les espèces du genre Aradus, les données sont moins nombreuses mais l’habitat semble sensiblement différent, avec une plus grande influence des arbres sénescents de gros diamètre et des espèces plus ou moins opportunistes. Dans un deuxième temps, une phylogénie du groupe a été construite sur la base de caractères morphologiques et moléculaires. Les Aradidae forment un groupe monophylétique, et six des huit sous-familles d’Aradidae sont monophylétiques. Certains résultats obtenus différent sensiblement de ce qu’avaient proposé de précédents auteurs, notamment en ce qui concerne la position des Calisiinae au sein de la famille. Le replacement du développement alaire sur la phylogénie montre que les ailes ont été perdues chez différentes sous-familles de façon indépendante. Si le jeu de données actuel ne permet pas de conclure définitivement sur les évènements évolutifs survenus au sein d’une même sous-famille, la possible ré-évolution des ailes à partir d’un ancêtre aptère n’est pas exclue. De même, il est encore difficile d'évaluer le lien entre les caractéristiques de l'habitat des Aradidae et leur patron d'évolution.


  • Résumé

    Among Pentatomomorpha (Insecta Heteroptera), Aradidae are a group of mycetophagous bugs exhibiting different degree of wing reduction. This group is though poorly studied. The aim of this work is in one hand to give new information on habitat for some forest dwelling species, dependant on dead wood, and in the other hand to establish a first cladistic phylogeny of the family. Relations between ecological characteristics of the habitat of species, and hypotheses of evolution, as the development of wings, will be introduced. First, the ecology was studied in two French forests, Fontainebleau and Rambouillet. The characteristics of pieces of wood where most common species are present and reproduce were studied, and their abundance was linked with stand level variables at a larger scale, like dead wood volumes and surfaces on study plots. The results show that the availability of fresh dead wood of oak is important for Aneurus avenius, and that Aneurus laevis has a larger host range relating to decay degree. For species belonging to the genus Aradus, few data are available but the habitat seems quite different, with a stronger effect of large diameter senescent trees, and species more or less opportunists. Second a phylogeny of the family was built, based on morphological and molecular data. Aradidae are a monophyletic group, and six of the eight known subfamilies are monophyletic. Some results are quite different from the results of previous authors, particularly concerning the position of the subfamily Calisiinae within the family. Finally, repositioning of wings development on the phylogeny shows that wings were lost independently in different subfamilies. If the current dataset does not allow definitive findings of evolutionary events that occurred within each subfamily, the possible re-evolution of wings from a wingless ancestor is not excluded. Similarly, it is still difficult to assess the relationships between habitat characteristics of Aradidae and their evolution pattern.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (265 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 209-230

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2011 -- 21
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.